FC Nantes - OM : les notes du match

Au Stade de la Beaujoire, le FC Nantes et l'Olympique de Marseille se sont quittés sur un match nul 1-1. Steve Mandanda a réalisé une grosse boulette mais Dimitri Payet a marqué pour sauver un point.

Boubacar Kamara lors de Nantes-OM à la Beaujoire
Boubacar Kamara lors de Nantes-OM à la Beaujoire ©Maxppp
La suite après cette publicité

Gagner pour débuter une série positive. Au Stade de la Beaujoire ce samedi, le FC Nantes et l'Olympique de Marseille avaient le même objectif à l'occasion de cette 26e journée de Ligue 1. Vainqueurs d'Angers pour la première d'Antoine Kombouaré (3-1) le week-end dernier, les Canaris voulaient enchaîner, tout comme les Phocéens qui avaient eux battu l'OGC Nice mercredi en match en retard (3-2). Côté nantais, le nouvel entraîneur alignait un 4-4-2 avec Kolo Muani-Simon devant. Nasser Larguet gardait lui son 4-3-3 offensif avec Payet en 10, et toujours Khaoui, Dieng et Luis Henrique aux avant-postes, le choix ayant été payant il y a trois jours à l'Orange Vélodrome.

Dans le jardin nantais, les Phocéens s'installaient tranquillement sur le terrain et mettaient le pied sur le ballon pour rapidement afficher plus de 70% de possession de balle. Mais dans le jeu, les séquences offensives n'étaient pas nombreuses des deux côtés. Seul Dieng, trouvé par Sakai, se créait une occasion peu dangereuse (12e). Le chrono défilait et les deux gardiens s'ennuyaient un peu. Mandanda voyait lui les frappes de Louza (36e) et Blas (37e) fuir ses cages. Avec deux équipes plutôt craintives, le spectacle n'était pas au rendez-vous et le score était toujours de 0-0 à la pause.

Mandanda se troue, Payet sauve un point

Pour tenter de faire bouger les choses, Nasser Larguet lançait Germain et Rongier à la place de Dieng et Luis Henrique (46e). Mais une erreur marseillaise allait tout changer. Sous le pressing nantais, Alvaro envoyait une passe compliquée vers Mandanda qui, à cause d'un rebond, se ratait totalement. Blas en profitait alors pour ouvrir le score en marquant dans le but vide (50e, 1-0). L'OM devait donc réagir mais les tentatives de Khaoui (62e) et Caleta-Car de la tête (63e) ne donnaient rien. Mais le ballon se rapprochait petit à petit des cages de Lafont, et il finissait au fond des filets.

Après une occasion de Kolo Muani qui trouvait le petit filet extérieur (68e), Nagatomo débordait côté gauche et centrait pour Payet qui terminait parfaitement le travail d'une belle volée de l'intérieur du pied (69e, 1-1). En confiance après son but, le Réunionnais tentait même un lob de 35 mètres que Lafont devait sortir en corner (79e). En fin de match, les deux équipes cherchaient alors à prendre le dessus pour récolter les trois points, mais le score n'évoluait plus et Sakai voyait rouge pour un pied haut (90e+4). À la Beaujoire, le FC Nantes et l'OM se quittaient dos à dos (1-1). Un résultat qui n'arrangeait personne au classement.

L'homme du match, Kamara (6,5) : jour après jour, l'OM se rend compte de la chance qu'il a d'avoir Kamara au milieu. Une nouvelle fois titulaire dans l'entrejeu, le joueur de 21 ans, avec un gros volume de jeu, a encore fait du bien au club phocéen, avec un travail de relance toujours limpide et des interventions décisives. Et sa connexion avec Pape Gueye a encore fonctionné. Remplacé par Cuisance (79e) qui n'a pas été très servi au milieu.

FC Nantes

  • Lafont (5) : le gardien international espoir n’est pas du tout inquiété par l’attaque marseillaise en première période qui ne cadre même pas sa seule frappe tentée. En seconde période il encaisse un but de Payet mais peu difficilement faire quelque chose tant il est abandonné par sa défense. Il fait sinon un bon match, sur les rares occasions qu’il a à détourner et il permet à ses coéquipiers de récupérer un bon point dans la course au maintien.

  • Appiah (3) : avec un Ludovic Blas très mobile, l’ancien latéral d’Anderlecht a monopolisé le couloir droit des Canaris, en se positionnant très haut. En seconde période le but marseillais intervient de son côté alors qu’il laisse totalement son côté droit à l’abandon et il permet à Nagatomo de délivrer un magnifique centre. Il se montre plus dangereux offensivement à l’image de ce joli centre à la 71ème minute qu'aucun Nantais ne parvient à couper mais ne se montre pas décisif dans les deux surfaces.

  • Girotto (5) : le capitaine nantais a passé une après-midi plutôt tranquille. En première période, il remporte la plupart de ses duels (5 duels remportés sur 7 disputés) et se montre solide. Au retour des vestiaires, il ne peut rien faire sur le but de Dimitri Payet, contrairement à son partenaire de charnière centrale.

  • Castelletto (3) : l’ancien Brestois a été en difficulté dans ce match, surtout dans la deuxième partie de la rencontre où il est complètement aux fraises sur le but de Payet (72e) puisqu'il ne marque personne et ne parvient pas à stopper le centre de Nagatomo.

  • Traoré (4) : sur son côté gauche, le latéral malien se montre mobile et tente lui aussi d’apporter en contre, en dédoublant avec Moses Simon dans le couloir. Ses centres sont intéressants et sa connexion avec l'ailier belge est encourageante mais défensivement, il a été plus en difficulté en perdant des duels et de nombreux ballons.

  • Blas (6) : peu en vue en première période, l’ancien milieu de terrain guingampais s’illustre en seconde avec ce but où il profite d’une énorme boulette de Mandanda sur une remise d’Alvaro. À la 68ème minute, sur le côté droit, il offre une superbe balle de but à Kolo Muani qui perd son face à face. Remuant dans l'entrejeu où il se positionne, il a fait un match intéressant malgré la prestation globale de son équipe.

  • Chirivella (4,5) : pas un grand match pour le jeune milieu de terrain espagnol prêté par Liverpool. Placé aux côtés d’Abdoulaye Touré, il ne remporte aucun de ses duels disputés. Il tente d’apporter offensivement avec des centres et des passes en profondeur mais aucune de ses tentatives ne sont réellement intéressantes.

  • Touré (5) : le récupérateur de 26 ans, au club depuis 2015, réalise un meilleur match que son confrère du milieu. Contrairement à l’Espagnol, il remporte de nombreux duels et est très solide à la récupération. Il est partout sur le terrain et décroche beaucoup pour apporter du soutien défensivement. Son travail et son abattage dans l'entrejeu permet aux Canaris de gagner un point face à une équipe du haut de tableau.

  • Louza (5) : en première période, c’est le joueur nantais qui tente le plus d’apporter offensivement. Son équipe joue bas, mais il tente de se montrer dangereux en contre à l’image de cette frappe à la 35ème minute, très au dessus du cadre. Sa seconde période est du même niveau et il reste dans le même style de jeu. Il remporte même la plupart de ses duels mais malheureusement, il n’est pas décisif devant le but marseillais. Remplacé par Coco à la 81ème minute de jeu.

  • Simon (4,5) : dans la première partie du match, le Belge se positionne sur le côté gauche de l’attaque. Censé être en pointe du 4-4-2 avec Kolo Muani, il se place finalement presque le long de la ligne de touche. Dans cette position difficile d’être dangereux mais il parvient tout de même à délivrer quelques bons centres notamment à la 2ème minute de jeu où il aurait pu délivrer une passe décisive pour Kolo Muani. Remplacé par Kader Bamba à la 66ème minute.

  • Kolo Muani (2,5) : à la pointe de ce 4-4-2 Nantais, le natif de Bondy doit décrocher pour toucher quelques ballons dans les 45 premières minutes. Sur ses 14 ballons touchés, il en perd 9 et ses passes manquent de précision. En seconde période, Blas lui offre un superbe ballon mais l’ancien joueur de Boulogne loupe son face à face (68e). Pas un grand match pour le buteur de la Beaujoire. Remplacé par Emond à la 81ème.

Olympique de Marseille

  • Mandanda (2,5) : comme Lafont, le gardien marseillais a vécu une première période plus que tranquille puisqu'il n'a eu qu'un coup franc à capter (23e). Il fallait donc rester vigilant après la pause avec ce peu de travail mais le capitaine de l'OM s'est complètement raté au moment de dégager sur une passe d'Alvaro et Blas en a profité (50e). Cruel pour Mandanda qui n'a pas pu se racheter derrière, les Canaris n'ayant plus rien montré.

  • Sakai (4,5) : souvent décrié ces derniers mois, le Japonais n'a pas été mauvais aujourd'hui. Même s'il n'a pas affiché une confiance extrême, il s'est battu du début à la fin et a multiplié les courses dans son couloir, comme sur ce centre pour Dieng en début de partie (12e). Néanmoins, son match s'est très mal terminé avec ce pied très haut sur Bamba, qui lui a valu un carton rouge plus que logique (90e+4).

  • Alvaro (4,5) : l'impression que le schéma se répète match après match. Globalement solide dans cette rencontre, et précis pour relancer, l'Espagnol est malheureusement impliqué dans le but de Blas puisque c'est lui qui envoie une passe compliquée à Mandanda qui se rate (50e). Heureusement pour le gardien et lui, Payet a égalisé derrière mais ce but gag risque de coûter cher dans quelques mois.

  • Caleta-Car (6) : toujours intéressant dans le jeu long et la relance, le grand défenseur croate a aussi été solide défensivement avec par exemple ce bon tacle en couverture (16e). Aux avant-postes, il aurait pu réduire l'écart sur un coup de tête non cadré (63e). Une bonne prestation de sa part même si les Canaris n'ont pas été très dangereux.

  • Nagatomo (6) : face à des Canaris pas très offensifs, le joueur de 34 ans a pu monter et apporter une solution dans son couloir. Présent sur le plan défensif tout de même (3e, 13e), le Japonais est monté à plusieurs reprises et a été récompensé par cette passe décisive pour Payet sur un centre du pied gauche (69e). Son match a plutôt été intéressant. Remplacé par Amavi (90e+1).

  • Kamara (6,5) : voir ci-dessus

  • Gueye (5,5) : aux côtés de Kamara, l'ancien Havrais semble plus libéré. Redescendu à de nombreuses reprises pour venir organiser le jeu de l'OM, ce dernier a distribué de nombreux ballons, puis en a gratté énormément. Cependant, on l'a un peu moins vu que d'habitude.

  • Payet (6) : légèrement absent dans le jeu en première période avec des transmissions imprécises, le Réunionnais a montré un autre visage après la pause. Après un bon coup-franc sur tête de Caleta-Car (63e), le numéro 10 a parfaitement repris un centre pour égaliser (69e), avant de tenter un lob audacieux (79e). On retiendra donc sa seconde période.

  • Khaoui (4) : après son doublé contre l'OGC Nice mercredi, Khaoui avait certainement à cœur d'enchaîner. Si l'OM a beaucoup joué côté droit, l'ailier a eu du mal à se montrer même s'il a tenté une volée (62e). Concernant le travail défensif, il a répondu présent en aidant Sakai plusieurs fois mais on est loin de son match de mercredi. Il a cédé sa place à Lirola dans le temps additionnel (90e+5).

  • Dieng (3,5) : une nouvelle fois titularisé à la pointe de l'attaque, le jeune joueur formé au club a été beaucoup moins en vue que contre l'OGC Nice. Trop esseulé dans le bloc bas nantais, l'attaquant de 20 ans n'a eu qu'une petite tentative difficile à se mettre sous la dent (12e) sur centre Sakai. Il aussi frappé dans le petit filet mais était hors-jeu (35e). Un match bourbier à oublier pour celui qui a été remplacé par Germain à la pause (note : 5). Rapidement dans le rythme avec frappe cadrée (51e), l'ancien Niçois et Monégasque na pas ménagé ses efforts pour tenter de rebooster son équipe. Une entrée intéressante.

  • Luis Henrique (3,5) : pour sa deuxième titularisation de suite, le Brésilien espérait se montrer comme face aux Aiglons. Mais côté gauche, ce dernier n'a pas eu de ballons, les Phocéens passant par l'axe ou la droite avec Sakai par exemple. Comme Dieng, ce match n'était pas trop fait pour lui avec des Canaris très bas. Remplacé à la mi-temps par Rongier (note : 6). En quelques minutes, l'ancien Canari a mis du rythme, a pris des tampons, et a débloqué la situation en trouvant Nagatomo qui a centré sur Payet. Le numéro 17 a clairement marqué des points.

Plus d'infos

Commentaires