Le prince cambodgien Norodom Ravichak dévoile ses ambitieux plans pour l'ASSE

Norodom Ravichak, prince cambodgien, est intéressé par le rachat de l'ASSE. Il a évoqué son projet pour les Verts pour la première fois.

Geoffroy Guichard
Geoffroy Guichard ©Maxppp

Une nouvelle ère à l'ASSE ? C'est en tout cas ce qu'espère Norodom Ravichak, prince héritier cambodgien, qui a soumis une offre de rachat à KPMG, le cabinet embauché par le club stéphanois pour étudier les offres pour le club. Dans un entretien accordé à RFI, le principal concerné en a dit plus. Il a tout d'abord confirmé son sérieux et fait savoir qu'il ne s'agit pas d'une simple rumeur : « il est exact que je me suis porté officiellement candidat à la reprise de l’AS Saint-Étienne ».

La suite après cette publicité

Puis, il a expliqué le choix Saint-Étienne. « Je suis passionné par le football et j’ai grandi en m’enthousiasmant pour le championnat français et, bien sûr, pour l’équipe de France. C’est ainsi que j’ai toujours eu une affection particulière pour l’ASSE, qui occupe une place à part parmi les très grands clubs de l’Hexagone. Grâce à mes divers réseaux d’affaires, j’ai pu rencontrer des personnalités du monde du football et, de fil en aiguille, prendre connaissance du projet de vente de l’ASSE il y a quelques mois », a-t-il ainsi lancé, cinq mois après la lettre de Roland Romeyer qui annonçait la mise en vente de l'institution verte.

Des ambitions française... et européennes

« Mon but aujourd’hui est de prendre soin de Saint-Étienne et de tous ceux qui œuvrent pour que ce club retrouve la place qui est la sienne dans le football français et européen. J’amène avec moi des partenaires solides que je présenterai le moment venu », a-t-il ajouté. Il a ensuite fait savoir qu'il n'est pas là pour faire du business, et que l'objectif est clairement de remettre l'ASSE au sommet du football français, mais aussi de tenter des coups en Europe.

« Je ne viens pas pour réaliser une opération financière. Je souhaite m’investir à long terme et prendre soin de l’ASSE. Si nous nous entendons, j’apporterai des moyens suffisants pour réaliser ces ambitions et permettre à Saint-Étienne de retrouver sa splendeur. Au-delà, je souhaite aussi promouvoir le football français et la Ligue 1 en Asie en mettant l’ASSE en avant. Je pense notamment à développer des académies, point fort de l’ASSE, dans mon pays le Cambodge et dans d’autres pays du continent asiatique. Ce faisant, nous contribuerons en outre à promouvoir la ville de Saint-Étienne et sa région à l’étranger. Mon ambition pour Saint-Étienne est nationale et internationale », a conclu Ravichak. De quoi mettre l'eau à la bouche des fans stéphanois...

Commentaires