Stade Rennais : Eduardo Camavinga force son départ vers le Paris Saint-Germain !

Le milieu de terrain du Stade Rennais a décidé de partir cet été. Et il a l'intention de rejoindre la capitale française.

Eduardo Camavinga tout sourire avec le Stade Rennais
Eduardo Camavinga tout sourire avec le Stade Rennais ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ces derniers mois, l'enflammade autour d'Eduardo Camavinga avait un peu pris du plomb dans l'aile. Dans l'entrejeu du Stade Rennais, le jeune international tricolore n'a pas toujours été brillant sur les pelouses de Ligue 1. Mais dans les bureaux des grosses écuries du Vieux Continent, on sait que le joueur de 18 ans est un diamant à polir. Ces derniers mois, on a parlé de lui du côté du Paris Saint-Germain, du Bayern Munich et du Real Madrid notamment.

Et si on se fie aux informations de RMC Sport, le principal concerné a choisi de rejoindre le PSG. La radio rapporte que l'entourage du joueur a déjà communiqué la volonté de départ du milieu de terrain à la direction bretonne, et que le contrat qui lie les deux parties jusqu'en 2022 ne sera pas prolongé. Obligation de le vendre donc pour le club présidé par Nicolas Holveck.

Le Real Madrid ne fera pas d'offre

Camavinga estime que le Paris Saint-Germain est la destination idéale pour poursuivre son apprentissage, et ça tombe bien, le deuxième du dernier championnat de France est très intéressé par son profil, même si aucune offre officielle n'a encore été formulée. RMC rajoute qu'il faudra tout de même mettre la main à la poche, puisque Rennes demande... 100 millions d'euros ! Un montant conséquent qui sera logiquement renégocié à la baisse par les décideurs parisiens, en position de force dans ce dossier.

Quelques heures plus tôt, en Espagne, AS, indiquait que le Real Madrid n'allait pas passer à l'attaque pour le joueur cet été. Son prix élevé et l'explosion du jeune Antonio Blanco ont poussé la direction merengue à mettre temporairement de côté son cas, et ce alors qu'il y a un an, les contacts avec le clan Camavinga étaient pour le moins intenses. Le plus dur reste à faire, mais tous les voyants sont donc au vert pour que la pépite rennaise défende la tunique parisienne l'an prochain.

Plus d'infos

Commentaires