Ligue 1 : Lens maîtrise Reims et conforte sa place de dauphin

Dans un stade Bollaert orphelin de ses supporters en raison du huis clos prononcé, le Racing Club de Lens a conforté sa place de dauphin du PSG après sa victoire face à Reims (2-0). Plombés, juste avant la pause, par le carton rouge du malheureux Hugo Ekitike, les Rémois n'ont rien pu faire face au réalisme du collectif lensois. Auteur d'un doublé, Arnaud Kalimuendo s'est distingué.

Arnaud Kalimuendo célèbre son doublé face à Reims
Arnaud Kalimuendo célèbre son doublé face à Reims ©Maxppp

En ouverture de la neuvième journée de Ligue 1, le Racing Club de Lens (2e, 15 pts) accueillait le Stade de Reims (11e, 10 pts), ce vendredi à 21 heures. Dans un stade Bollaert qui sonnait creux, conséquence directe du huis clos prononcé suite aux récents incidents survenus lors du derby du Nord, les Lensois voulaient consolider leur surprenante place de dauphin du PSG. Brillants depuis le début de la saison (4 victoires, 3 nuls, 1 défaite), les Sang et Or restaient sur un succès de prestige obtenu, au Vélodrome, contre l'OM (3-2). La tâche s'annonçait donc délicate pour des Rémois plus irréguliers (2 victoires, 4 matches nuls, 2 défaites) mais portés par une jeunesse talentueuse, très en vue lors du succès glané contre le FC Nantes (3-1) le week-end dernier. En cas de succès, les Champenois pouvaient d'ailleurs provisoirement intégrer le top 5 du Championnat. Pour cette rencontre, Franck Haise alignait son traditionnel 3-4-1-2 où Kakuta et Clauss, qui n'avaient pas débuté contre les Olympiens, faisaient logiquement leur retour. De son côté, Oscar Garcia optait pour un 4-3-3 avec la première titularisation en L1 de Flips, positionné aux côtés du jeune buteur Ekitike (19 ans), auteur de trois buts dans cet exercice.

La suite après cette publicité

Chapeau Kalimuendo !

À l'issue d'un premier quart d'heure relativement équilibré entre deux formations se méfiant des forces offensives en présence, les Lensois s'illustraient une première fois par l'intermédiaire de Kalimuendo. Sur le côté gauche, l'ancien Parisien s'infiltrait dans la surface de réparation avant d'armer une puissante frappe du gauche bien détournée en corner par Rajkovic (17e). Dans une rencontre très hachée, les phases arrêtées se multipliaient. Sur un coup franc bien placé aux abords de la surface, Clauss enroulait parfaitement son ballon mais aucun lensois ne parvenaient à couper la trajectoire (33e). Il fallait finalement attendre les derniers instants de la première période pour voir les débats s'enflammer. Sur un nouveau centre de Clauss, Frankowski, déjà auteur d'un superbe but contre l'OM, profitait d'une déviation de Sotoca pour tenter, à l'entrée de la surface, une volée du droit que Rajkovic claquait en corner (41e). Pas de quoi freiner les ardeurs des Sang et Or qui repartaient à l'attaque.

Encore à l'origine, cette fois sur le côté gauche, Clauss adressait un bon centre au cœur de la défense rémoise... Au duel avec Danso, Ekitike se rendait coupable d'un pied bien trop haut venant percuter le visage de la nouvelle recrue lensoise. Benoît Bastien, l'arbitre de la rencontre, désignait le point de penalty et sanctionnait l'attaquant rémois d'un carton jaune (42e). Après l'intervention de la VAR, le meilleur buteur des Champenois était finalement expulsé pour ce geste dangereux (45e) et Kalimuendo ne tremblait pas pour transformer la sentence (1-0, 45+1e). Malgré une opposition plutôt équilibrée (3 tirs à 1 pour le RCL), les Rémois étaient menés à la pause (1-0) et se préparaient à vivre une seconde période en infériorité numérique. Au retour des vestiaires, les Sang et Or ne tardaient pas à profiter de leur supériorité. À l'entrée de la surface, Fofana sollicitait Rajkovic qui repoussait la frappe limpide du capitaine artésien (51e).

Désormais maître des débats (13 tirs à 3), les Lensois profitaient finalement d'un contre pour faire le break. Idéalement servi par Sotoca, Kalimuendo s'infiltrait dans la surface avant d'ajuster le portier rémois d'une frappe du gauche (2-0, 52e) et s'offrait ainsi un doublé dans cette rencontre. Sans parvenir à faire le break malgré les tentatives de Sotoca (59e) ou du nouvel entrant Saïd (80e), le RC Lens confirmait son emprise totale sur cette seconde période et conservait tranquillement son avantage au score. Avec ce succès acquis (2-0), le Racing Club de Lens conforte sa place de dauphin du PSG avant de se déplacer sur la pelouse de Montpellier lors de la prochaine journée. De son côté, Reims, plombé par ce carton rouge, concède une deuxième défaite consécutive et se retrouve provisoirement à la douzième place, en attendant les rencontres du week-end. Prochain rendez-vous pour les hommes d'Oscar Garcia ? Un déplacement à Brest dimanche prochain pour la dixième journée de Ligue 1.

Le classement complet de la Ligue 1

Le classement des buteurs

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI du Racing Club de Lens

Le XI du Stade de Reims

Plus d'infos

Commentaires