Algérie : Djamel Belmadi fracasse Andy Delort et l'OGC Nice !

Le sélectionneur de l'Algérie Djamel Belmadi a clairement pointé du doigt l'attitude d'Andy Delort et de son club l'OGC Nice à l'issue de sa conférence de presse.

Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie
Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie ©Maxppp
La suite après cette publicité

On pensait que Djamel Belmadi n'allait pas évoquer le sujet. Il suffisait d'attendre la fin de la conférence de presse du sélectionneur de l'Algérie. Et cela valait clairement le détour. On parle bien là de l'absence d'Andy Delort dans la liste des joueurs sélectionnés pour affronter le Niger les 8 et 12 octobre prochain dans le cadre des qualifications à la Coupe du Monde 2022. Un choix qui faisait jaser en Algérie puisque l'attaquant est devenu un membre régulier des Fennecs, et qui avait accouché d'une rumeur sur la volonté de l'OGC Nice de conserver son joueur durant la prochaine CAN prévue en janvier prochain.

« Il y a un petit mois, j’ai reçu une information d’acteurs du football qu’au moment de sa signature à Nice, Delort aurait signé un document comme quoi il n’irait pas à la CAN. Ça m’a ébranlé mais je me disais wait and see », a d'abord lancé Belmadi sur le sujet, confirmant que lui aussi avait entendu cette musique. Puis il a ensuite évoqué une première brouille entre lui et le joueur alors à Montpellier. « À la date du mois où dans le contexte du COVID et de la position de la FFF, les joueurs devaient se démener. Des joueurs comme Islam se sont battus. Andy et un autre joueur ont accepté de fait la position des clubs. J’ai eu une discussion très claire à ce moment là avec lui où je lui avais fait des reproches. Il n’avait pas réagi négativement et je l’ai reconvoqué derrière en juin. »

Belmadi lâche ses coups

Et Belmadi de raconter les dessous de la non-sélection de Delort, avec une franchise irréfutable. « Il y a quatre-cinq jours, il m’envoie un message où il dit privilégier son club dans une concurrence avec Dolberg et Gouiri et devoir mettre en pause la sélection pendant un an. Ce sont des mots. J’ai eu une discussion houleuse avec lui. Après cette discussion houleuse où je l’ai blâmé ainsi que son club, j’ai discuté avec son directeur sportif qui m’a expliqué souhaiter que ses internationaux africains ne fassent pas la CAN. C’est oral. On est pas obligé de l’accepter. »

L'explication est donc claire et les positions connues. Belmadi a jeté une sacré pierre dans le jardin de Delort et de l'OGC Nice, qui ne resteront probablement pas silencieux face à cette version qui ne les honore guère. En faisant le choix de privilégier son club, l'attaquant de 29 ans a peut-être dit adieu aux Fennecs.

Retrouvez le programme des qualifications pour le Mondial 2022 ici.

Plus d'infos

Commentaires