Lucas Tousart pose sa candidature pour l'équipe de France

Au cours d'un long entretien en Allemagne, Lucas Tousart s'est confié sur son adaptation au Hertha Berlin et ses ambitions en équipe de France.

Jamal Musiala (Bayern) au duel avec Lucas Tousart (Hertha)
Jamal Musiala (Bayern) au duel avec Lucas Tousart (Hertha) ©Maxppp
La suite après cette publicité

La saison de la confirmation. Arrivé à l'été 2020 en provenance de l'Olympique Lyonnais contre 25 M€, Lucas Tousart (24 ans) s'est enfin installé au Hertha Berlin après des débuts difficiles (10 apparitions en Bundesliga cette saison). «Les débuts ont été compliqués pour moi. Mais depuis que Pal Dardai est entraîneur, je suis plus efficace et je me sens mieux entouré. L'équipe est devenue beaucoup plus stable sous ses ordres. Et cela change tout pour un joueur qui arrive dans un nouveau pays et dans une nouvelle équipe», a-t-il expliqué ce lundi dans les colonnes de Kicker avant de poursuivre.

«En toute honnêteté : je n'ai jamais ressenti de pression liée à cela. Cela n'a pas affecté mes performances. Je n'ai pas fixé les 25 millions d'euros, mais les clubs. Mes débuts ont été difficiles, car l'équipe était très hétérogène et pas aussi efficace collectivement. Y entrer n'a pas été facile. Je n'avais pas eu de matches pendant quatre mois auparavant, car la saison de championnat de France a été annulée au printemps 2020. Et puis, j'ai aussi eu un genou irrité lors de mon premier semestre à Berlin. Je n'avais pas de rythme. Je l'ai maintenant. Et Pal Dardai m'utilise selon mes qualités», a-t-il indiqué.

Les Bleus en ligne de mire

Désormais adapté à une Bundesliga où «le pressing est plus intense et les transitions sont plus rapides», le milieu de terrain, capitaine en équipe de France Espoirs et U19, espère désormais pouvoir accéder aux A. «Oui, c'est possible, je suis convaincu de ça. Non seulement, les joueurs du Bayern, mais aussi Moussa Diaby de Leverkusen font partie de l'équipe nationale. L'entraîneur Didier Deschamps se tourne vers la Bundesliga. Vous avez une bonne visibilité ici. Mais je sais que je dois continuer à m'améliorer individuellement et le Hertha aussi collectivement», a-t-il assuré, conscient que le défi est de taille.

«La concurrence dans l'entrejeu français est énorme : N'Golo Kanté, Paul Pogba, Adrien Rabiot, Corentin Tolisso. C'est difficile d'entrer dans l'équipe. J'en étais probablement plus proche quand je jouais encore à Lyon. Les entraîneurs regardent principalement la Ligue des Champions et la Ligue Europa. J'étais sur cette scène avec Lyon, pas encore avec le Hertha. Cela prendra donc du temps, mais l'équipe nationale reste définitivement mon objectif», a-t-il envoyé. Le message est passé, l'ambition de Lucas Tousart est bien là.

Plus d'infos

Commentaires