OL : l'infernal Moussa Dembélé affole les compteurs

Auteur de sept buts lors de ses cinq derniers matches, Moussa Dembélé est l'homme en forme de l'OL. Le buteur tricolore affiche des temps de passage plutôt bons cette saison alors que paradoxalement son club traverse une situation très compliquée.

Moussa Dembélé a climatisé le Vélodrome
Moussa Dembélé a climatisé le Vélodrome ©Maxppp
La suite après cette publicité

De nouvelles responsabilités. À 25 ans, Moussa Dembélé n'est plus le même footballeur, ni le même jeune homme qui a rejoint l'Olympique Lyonnais pour 22 M€ à l'été 2018. Âgé de 22 ans à l'époque, le joueur formé au PSG, revenu par la grande porte dans l'Hexagone après avoir brillé sous le maillot de Fulham puis celui du Celtic, arrivait avec l'étiquette d'un jeune talent dont la cote était au plus haut. Trois ans plus tard, le Français en est à l'étape suivante, celle d'un joueur plus mature, posé et dans la force de l'âge dans une carrière de footballeur.

C'est avec cette maturité et un état d'esprit positif qu'il a d'ailleurs regagné l'OL l'été dernier après un prêt de six mois à l'Atlético de Madrid. Une expérience à l'étranger enrichissante qui lui a permis d'évoluer et d'apprendre aux côtés de Koke, Thomas Lemar, Jan Oblak, João Félix et Luis Suarez et sous les ordres de Diego Simeone. Un technicien qui lui a demandé beaucoup d'efforts et qui lui a transmis son énergie et son envie de ne jamais rien lâcher. Ce qu'il avait déjà connu à Fulham et au Celtic et qu'il a rapporté dans ses bagages une fois de retour chez les Gones. Mais c'est un club changé que le Français a retrouvé.

Peter Bosz lui a donné des responsabilités

Rudi Garcia parti, Peter Bosz, est arrivé avec l'objectif d'imposer sa philosophie de jeu et de révolutionner la formation rhodanienne. Le Néerlandais avait d'ailleurs rapidement signifié à sa direction qu'il souhaitait conserver l'attaquant au sein de son effectif alors qu'il était courtisé. Il en a même fait son vice-capitaine, histoire de lui montrer sa confiance et de lui confier des responsabilités plus importantes. Rapidement, le natif de Pontoise a répondu présent avec 4 buts lors des 5 premières journées. Mais il a été stoppé dans son élan le 22 septembre dernier face à Troyes (victoire 3-1).

«Moussa Dembélé, victime hier soir d'un choc direct sur le péroné droit au cours du match OL / Troyes, présente une fissure localisée qui va engendrer plusieurs semaines d’indisponibilité», a annoncé l'OL le lendemain. Une vraie tuile pour les Gones, qui perdaient leur arme offensive numéro 1, et pour le joueur, qui devait pratiquement repartir de zéro avec une préparation physique à refaire en cours de saison. Deux mois plus tard, le 25 novembre, le joueur de 25 ans est revenu sur les terrains face à Brøndby en Ligue Europa avant de régler la mire face au Paris FC en Coupe de France le 17 décembre.

Il fait sa meilleure saison en championnat

Après la trêve, une période dont il a profité pour continuer à travailler, Dembélé est reparti fort en 2022. Si tout n'a pas été parfait, le Français a tenté d'apporter ses qualités devant le but et a effectué un travail de l'ombre nécessaire, en multipliant les appels notamment. Résultat : il totalise 16 buts toutes compétitions confondues sur l'année 2022, dont 15 en championnat. Avec Robert Lewandowski et Kylian Mbappé, il est le meilleur buteur sur l'année civile des cinq championnats majeurs (L1, Serie A, Bundesliga, Premier League, Liga).

Toutes compétitions confondues, le Lyonnais (5 passes décisives) en est à 21 buts dont 19 en L1. Ce qui est son record sur un exercice en championnat. Mais celui qui est le meilleur buteur lyonnais de la saison a déjà fait mieux toutes compétitions confondues puisqu'il avait marqué 32 buts au Celtic sur une année. Quoi qu'il en soit, le joueur sous contrat jusqu'en 2023 affiche des temps de passages plutôt bons lui qui reste d'ailleurs sur 7 buts lors de ses 5 derniers matches. Plutôt pas mal pour un joueur dont certains disent qu'il a besoin de trop d'occasions pour marquer. Mais les chiffres le prouvent pourtant, Moussa Dembélé est un finisseur assez efficace.

Dembélé a un meilleur ratio que plusieurs grandes stars

En championnat, l'attaquant, supervisé plusieurs fois par MU et Arsenal, affiche un ratio d'un but tous les 4,05 tirs. Le tout en 2176 minutes. Ils ne sont que deux à être plus efficaces en Europe : Darwin Nuñez (Benfica, 1 but tous les 3,08 tirs, 2077 minutes) et Erling Haaland (BVB, 1 but tous les 3,33 tirs, 1928 minutes). Dembélé fait donc mieux que Robert Lewandowski (Bayern Munich, 1 but tous les 4,32 tirs, 3010 minutes), Lautaro Martinez (Inter, 1 but tous les 5 tirs, 2204 minutes), Mohamed Salah (Liverpool, 1 but tous les 5,5 tirs, 2897 minutes) ou encore Harry Kane (Tottenham, 1 but tous les 8,15 tirs, 3192 minutes).

Il a aussi un meilleur ratio en championnat que plusieurs joueurs tricolores. Karim Benzema (1 but tous les 4,38 tirs, 2578 minutes), Olivier Giroud (AC Milan, 1 but tous les 5,55 tirs, 1880 minutes), Kylian Mbappé (PSG, 1 but tous les 6,33 tirs, 3003 minutes), Antoine Griezmann (Atlético, 1 but tous les 14 tirs, 1841 minutes) ou encore Alexandre Lacazette (Arsenal, 1 but tous les 9,75 tirs, 1814 minutes), que les supporters veulent faire revenir à Lyon, font moins bien que lui. La majeur partie en évoluant dans des clubs de calibre supérieur et moins dans le dur que l'OL, qui vit une saison désastreuse.

Un leader qui prend de plus en plus le pouvoir

Malgré tout, cela n'empêche pas l'attaquant d'avoir des statistiques intéressantes, sachant qu'il fait par exemple mieux que Memphis Depay, qui marquait 1 but tous les 5,75 tirs l'an dernier. Bien sûr, les chiffres n'expliquent pas tout, mais ils ne mentent pas. Moussa Dembélé peut et doit encore être bien évidemment plus chirurgical et bien meilleur dans le dernier geste et dans la zone de vérité où il a eu parfois quelques ratés, mais il réalise une saison honorable, lui qui a aussi pris ses responsabilités dans le vestiaire rhodanien. Un vestiaire où il est apprécié, écouté et où il n'hésite pas à prendre beaucoup plus la parole et conseiller notamment les éléments les plus jeunes. Il est l'un des leaders lyonnais cette saison.

Vice-capitaine, il a d'ailleurs plusieurs fois hérité du brassard en l'absence de Dubois. On l'a donc vu s'exprimer dans les médias plus souvent, ce qu'il n'aime pas forcément, mais qu'il fait cela allant de pair avec son nouveau statut. Cette saison, il a rencontré les supporters. Il s'est aussi adressé à eux, regrettant les points perdus et les divers incidents, mais leur tendant la main pour que tout le monde tire dans le même sens en fin de saison. Ce qu'il tente de faire sur le terrain en enchaînant les buts et à côté en prenant la parole. Ce jeudi, c'est lui qui est venu affronter les médias. L'occasion d'évoquer sa saison et son leadership.

«Individuellement, je vis bien cette saison. Au niveau collectif, ce n'est pas bon. J'ai essayé d'aider l'équipe comme je pouvais. J'ai marqué des buts, mais ce n'est pas suffisant. Je vais essayer de marquer sur les deux derniers matchs. Le capitanat m'a permis de m'affirmer en tant que leader. Je suis jeune. J'ai une marge de progression. Quand je suis arrivé, il y avait déjà des leaders. J'ai essayé de me faire une place. J'aime pousser mes coéquipiers à donner le maximum».Ce qui est certain, c'est que l'OL aura besoin de lui pour terminer sur une bonne note cet exercice 2021-22 marqué par les mauvais résultats, la crise et les tensions avec les supporters. De quoi forcément changer un Moussa Dembélé qui a bien grandi cette année sur le terrain comme dans la vie.

Plus d'infos

Commentaires