PSG-Angers : le patron des arbitres reconnaît une erreur flagrante

Monsieur Dechepy en discussion avec Kylian Mbappé
Monsieur Dechepy en discussion avec Kylian Mbappé ©Maxppp

Un penalty accordé au Paris Saint-Germain dans les derniers instants de la rencontre face au SCO, vendredi dernier, avait fait couler beaucoup d'encre dès le coup de sifflet final. Sur ce coup du sort, Kylian Mbappé avait offert la victoire aux siens (2-1). En cause, l'arbitre, M. Dechepy, avait sanctionné une main de Pierrick Capelle devant son but, oubliant une faute flagrante de Mauro Icardi sur Romain Thomas au début de l'action. Ce soir, sur les ondes de RMC, Pascal Garibian, le patron de l'arbitrage français, a admis qu'il y avait bien eu une erreur d'arbitrage sur le but décisif du PSG.

La suite après cette publicité

« Notre objectif, c'est que les arbitres prennent le maximum de bonnes décisions. Factuellement, nous sommes à -20 % d'erreurs et 75 % d'erreurs erronées ont été corrigées, soit autant de polémiques en moins. Sur PSG-Angers, c'est une erreur de notre part. Il n'y a pas d'ambiguïté. Nous n'avons rien à cacher, nous partageons avec les clubs, y compris sur des situations sur lesquelles nous nous sommes trompés. J'ai eu l'occasion d'échanger avec le SCO dès le lendemain. L'assistant vidéo, et il est le premier malheureux, a été embarqué dans un effet tunnel. Il a considéré que la main était sanctionnable, en se basant sur l'APP (l'Attacking possession phase), qui consiste à étudier tout le début de l'action. Il a analysé le potentiel hors-jeu de Mbappé mais n'est pas revenu au départ. C'est une erreur de notre part. » Le SCO récupère un point. Ah non.

Plus d'infos

Commentaires