Fiorentina : l'émouvante lettre d'adieu de Cesare Prandelli

Cesare Prandelli a pris tout le monde de court en démissionnant de son poste d'entraîneur de la Fiorentina. Il s'en explique dans une longue lettre remplie d'émotion.

Cesare Prandelli lors de la rencontre entre la Fio et la Roma
Cesare Prandelli lors de la rencontre entre la Fio et la Roma ©Maxppp

Cette saison, Cesare Prandelli (63 ans), l'ex-sélectionneur de l'Italie avait décidé de retrouver l'un de ses amours en revenant à la Fiorentina. Mais, cette saison ne se passe pas comme prévu puisque l'écurie de Florence est actuellement 14e de Serie A. Prandelli ne semblait plus trouver les ressorts nécessaires pour faire sortir à ses joueurs la tête de l'eau. Ainsi, ce mardi en début d'après-midi, il a pris tout le monde court en présentant sa démission.

La suite après cette publicité

« C'est la seconde fois que je quitte la Fiorentina. La première n'était pas ma décision, celle-là si. Je n'arrive plus à être celui que je suis en ce moment. J'ai entrepris cette expérience avec joie et amour, motivé aussi par l'enthousiasme du nouveau propriétaire. C'est probablement l'excès d'amour pour la ville qui m'a aveuglé quand les premiers signaux de détresse apparaissaient. Quelque chose allait mal en moi. Ma décision est dictée par les responsabilités énormes que j'ai auprès des joueurs et du club », commence-t-il par expliquer dans une longue lettre adressée aux supporters des Florentins.

« Je suis conscient que ma carrière d'entraîneur peut se terminer ici »

Mais il ne s'arrête pas en si bon chemin et tourne son récit sur un autre registre, celui de l'émotion : « j'ai un respect ultime pour les supporters de la Fiorentina. Je ne veux pas conditionner les prestations de l'équipe. Une ombre a grandi en moi ces derniers temps. Elle a même changé ma façon de voir les choses. J'ai la sensation de ne pas réussir à être à 100% ». C'est un homme touché auquel nous avons affaire et il poursuit en plongeant encore un peu plus vers les abysses.

« J'ai décidé de me mettre en retrait pour le bien de tous. Je remercie Commisso (Rocco Commisso, propriétaire de la Fio, ndlr), mais surtout Florence qui saura réagir j'en suis certain. Je suis conscient que ma carrière d'entraîneur peut se terminer ici, mais je n'ai et je ne veux pas avoir de regrets. Probablement que ce monde dont j'ai fait partie toute ma vie ne me reconnaît plus. Il va plus vite que ce que j'imaginais. Je crois que le moment est venu de m'arrêter pour retrouver qui je suis vraiment », conclut-il. Une sortie pleine de classe pour Cesare Prandelli, qui devrait donc quitter le monde du football.

Plus d'infos

Commentaires