Jean-Kévin Augustin explique l'étrange choix Leeds

Prêté à l'AS Monaco l'été dernier par le RB Leipzig, Jean-Kévin Augustin n'a pas réussi à s'imposer sur le Rocher. Parti se refaire la cerise en Championship du côté de Leeds, l'attaquant français est revenu sur son choix.

Jean-Kevin Augustin lors de sa présentation à l'AS Monaco
Jean-Kevin Augustin lors de sa présentation à l'AS Monaco ©Maxppp

Parti du Paris Saint-Germain pour exploser au plus au niveau, Jean-Kevin Augustin aura eu bien du mal à se faire une place au soleil. Tout d'abord à Leipzig, club qui l'a recruté lorsqu'il évoluait au Paris SG. En Allemagne, le Français a eu du mal à s'imposer et n'a jamais réussi à challenger Timo Werner, l'attaquant international allemand titulaire sous les ordres de Joachim Löw avec la Mannschaft. Dès lors, l'été dernier, il a trouvé un nouveau point de chute en France.

La suite après cette publicité

Enfin, en France... dans la Principauté de Monaco. Mais finalement le duo Slimani-Ben Yedder lui est passé devant et quand l'Algérien n'était pas là, à la fin, c'est Keita Baldé qui était choisi pour aider l'avant-centre français et ex du FC Séville. Bilan ? 260 minutes en Ligue 1 en six mois, dix matches, deux titularisations et aucun but. Il semblait donc évident qu'il fallait à nouveau changer d'air et le Titi parisien s'est donc engagé, une nouvelle fois en prêt, en Championship dans le Leeds de Bielsa.

Il est venu aussi pour Bielsa

Présent en conférence de presse pour se présenter ce jeudi, le buteur a tout d'abord expliqué comment s'était présentée l'option Leeds. «Je ne vous cache pas que tout s'est fait très vite. Mon agent m'a fait part de l'intérêt de Leeds vers la fin du mercato. Il m'a dit que Leeds était intéressé par mon style de jeu, qu'ils avaient besoin de renforts offensifs pour aider l'équipe à atteindre leur objectif. Il m'a proposé plusieurs vidéos sur la manière avec laquelle je pouvais apporter un plus à l'équipe. J'ai tout regardé avec l'agent. Je leur remercie de me faire confiance», a-t-il déclaré avant de détailler pourquoi il avait décidé de finir la saison à Elland Road.

«Je connais le style de Leeds, ils aiment avoir la possession mais parfois ils peuvent construire longtemps en partant de derrière et je crois que le style de Leeds convient à mon style de football, mais je sais qu'il faut toujours du temps pour s'adapter dans un nouveau club ». Mais le fait que Marcelo Bielsa entraîne l'équipe britannique a beaucoup joué, semble-t-il, dans son choix. « Évidemment, l'entraîneur ici est très respecté dans le monde entier, où qu'il ait été, il a gagné le respect des fans. J'avais une énorme envie de jouer pour Marcelo Bielsa, je sais que c'est un grand projet et il y a de grands projets pour l'avenir ici », a-t-il expliqué.

Augustin explique son refus d'aller à MU

Augustin n'a cependant pas échappé à l'information qui a fait parler de l'autre côté de la Manche, à savoir son refus d'aller à Manchester United. Un refus qui n'en était pas vraiment un selon l'intéressé. «J'avais pas mal de clubs sur moi, maintenant j'étais en pleine réflexion. Je ne voulais pas aller dans un club pour aller dans un club. Je voulais partir pour jouer, avoir des objectifs pour la fin de saison. Je n'ai pas refusé Manchester. C'est juste que j'avais déjà pris ma décision quand ils sont arrivés. Leeds c'est le meilleur projet. Je suis très content d'être ici». Enfin, histoire de mettre un peu l'eau à la bouche des journalistes venus à sa conférence de presse, JAK a terminé sa sortie médiatique en dressant son portrait de joueur.

«Physiquement je me sens bien. Il me faut plus de rythme pour m'adapter à l'équipe, au championnat et son intensité. Ce n'est pas la même chose qu'en France. Je suis prêt à jouer mais si le coach pense qu'il me faut plus de temps, il n'y aura pas de problème pour que sois prêt à 100% pour les prochains matches. Je suis un attaquant assez rapide, mobile, qui prend les espaces, qui peut partir en profondeur, décrocher. Je peux jouer court, faire de grandes courses. Je suis un bon attaquant devant les buts. Mais il faut toujours travailler ça pour aider l'équipe». Espérons pour lui que cette fois sa carrière décolle vraiment. Mais, connaissant Marcelo Bielsa, c'est une chose qui semble tout à fait probable.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires