Bruges-PSG : Charles De Ketelaere a ébloui son monde

Révélé il y a deux ans face au PSG, Charles De Ketelaere a prouvé, une nouvelle fois contre le PSG, qu'il avait très bien grandi.

Charles De Ketelaere a mené la vie dure à Marquinhos
Charles De Ketelaere a mené la vie dure à Marquinhos ©Maxppp
La suite après cette publicité

Entre le Paris SG et Charles De Ketelaere (20 ans), l'histoire ne date pas d'hier. Le 22 octobre 2019, le jeune attaquant, âgé alors de 18 ans, était lancé dans le grand bain de la Ligue des Champions face au club de la capitale. La note avait été salée pour les Brugeois ce soir-là (0-5), mais l'intéressé avait, pendant les 55 minutes passées sur la pelouse du Jan Breydel Stadion, prouvé qu'il avait un bel avenir devant lui.

Mercredi soir, il a confirmé qu'il avait bien grandi. L'international belge (1 sélection) a été une menace constante pour la défense parisienne. C'est lui qui provoque le jaune orangé de Leandro Paredes (12e). C'est encore lui qui libère l'espace sur l'égalisation à son capitaine Hans Vanaken (27e). C'est toujours lui qui met à contribution Keylor Navas par deux fois en première période (11e et 39e). C'est enfin lui qui mettait Noa Lang sur orbite face au gardien parisien (69e) puis déposait un amour de centre en rupture pour le ciseau aérien du Néerlandais de peu à côté (74e).

Il adore le PSG

Solide au duel face au robuste Presnel Kimpembe, le Diable Rouge a livré un match plein, ne ménageant pas ses efforts et jouant presque toujours juste. Ce n'est pas un hasard s'il a récolté un 9/10 dans les colonnes du Het Laastse Nieuws. Forcément, à l'issue de la rencontre, il avait le sourire. «Lorsque vous jouez contre une équipe aussi qualitative, chacun doit donner le meilleur de lui-même. On ne gagne pas ici en étant bon tout seul, il fallait être là collectivement. Avec un peu de chance, nous aurions même pu gagner ici», a-t-il confié, lucide.

Salué par son coach Philippe Clement, l'idole du coin a avoué ne pas avoir ressenti de pression particulière contre l'armada de stars parisienne, comme deux ans plus tôt. «Vous n'y pensez pas beaucoup pendant le match, que vous jouez contre de telles stars mondiales. Vous pouvez voir à quel point ils sont bons sur le terrain, bien sûr, mais les noms en eux-mêmes ne me font pas grand-chose», a-t-il conclu, sûr de sa force. Grand artisan du bon résultat de Bruges (1-1), Charles De Ketelaere a prouvé, presque deux ans après, qu'il n'avait plus rien d'une révélation. Il fait désormais partie des grands.

Plus d'infos

Commentaires