Mercato : la Ligue 1 s'arrache Akim Zedadka

Sacré meilleur latéral droit de L2 par l'UNFP, Akim Zedadka va découvrir la Ligue 1 cet été. Le Fennec pourra le faire avec Clermont, son club qui vient d'être promu en L1 mais aussi avec d'autres clubs de l'élite qui le courtisent depuis plusieurs mois.

Akim Zedadka avec Clermont en Ligue 2 face à Caen
Akim Zedadka avec Clermont en Ligue 2 face à Caen ©Maxppp

Il y a un peu plus d'un an, Akim Zedadka se confiait sur FM. Le latéral droit de Clermont venait d'achever une première saison en Ligue 2 troquée par l'arrêt prématuré de la saison à cause du COVID-19. Courtisé de toutes parts, il avait finalement pris la décision de rester une saison supplémentaire à Clermont.

La suite après cette publicité

Une sage décision, puisque non seulement son club a réalisé une saison incroyable qui lui a permis de décrocher une accession en Ligue 1, mais aussi parce que l'algérien a été sacré meilleur latéral droit de Ligue 2 par l'UNFP. Une belle récompense de la part de ses pairs pour un joueur qui était encore au chômage il y a quelques saisons et qui s'est battu pour en arriver là.

À 25 ans, cet ancien ailier reconverti en latéral droit, très bon contre attaquant et généreux dans l’effort va donc découvrir la Ligue 1. Reste désormais à savoir avec quel maillot. L'ancien Lensois, qui a vu son contrat prolongé d'une saison automatiquement du fait de la montée de Clermont, est aujourd'hui largement courtisé par plusieurs clubs de l'élite, séduits par ses qualités de défenseurs, mais aussi de percussion sur son côté droit.

Bordeaux, Brest, Montpellier et l'OM sont interessés

Selon nos informations, les Girondins de Bordeaux ont longtemps mené la danse pour recruter le joueur. Mais l'incertitude qui plane autour du club au scapulaire pourrait remettre en question sa signature. Une aubaine pour Brest, Montpellier voire l'OM qui a coché son nom si Pol Lirola n'est pas conservé ou dans l'optique où Pablo Longoria souhaiterait mettre de la concurrence à un poste qui en manque cruellement depuis quelques saisons à Marseille.

Le joueur, qui n'a pas fait d'un départ une priorité réfléchit, d'autant qu'il est aussi convoité par Anderlecht en Belgique. À 25 ans, Akim Zedadka continue de vivre un conte de fée pour le moins inattendu. Ajoutez à cela une possible convocation en Équipe d'Algérie et vous comprendrez bien que le meilleur est encore à venir pour celui qui postulait il y a quatre ans à Pole Emploi. Une sacrée revanche et un motif d'espoir pour de nombreux joueurs qui peinent à rebondir.

Commentaires