Clermont : ça se bouscule pour Mohamed Bayo

Comme un poisson dans l'eau pour sa première saison en Ligue 1, Mohamed Bayo a montré qu'il avait le talent et les qualités pour évoluer à ce niveau. L'attaquant a d'ailleurs convaincu plusieurs écuries toutes tombées sous son charme.

Mohamed Bayo, avant-centre de Clermont
Mohamed Bayo, avant-centre de Clermont ©Maxppp

Mission accomplie. Promu en Ligue 1 l'an dernier, le Clermont Foot a réussi son pari de se maintenir dans l'élite du football français. Une sacrée performance quand on sait que des écuries comme les Girondins de Bordeaux et le FC Metz ont été reléguées et que l'AS Saint-Etienne va jouer les barrages. Mais les Auvergnats y ont cru, eux qui doivent leur succès à tout un groupe où certaines individualités ont su tirer leur épingle du jeu. Et difficile de ne pas citer Mohamed Bayo en premier. L'année dernière, l'avant-centre avait déjà été précieux puisqu'il avait largement contribué à la montée de son club.

La suite après cette publicité

Après avoir explosé en L2, Bayo a confirmé en L1

En effet, il avait inscrit 22 buts et délivré 6 passes décisives en Ligue 2. Le natif de Clermont était donc attendu au tournant cette année à l'étage supérieur. Et Bayo n'a pas perdu une minute pour se distinguer. Dès la première journée, le 8 août dernier, il avait inscrit le premier but de son club en L1 face à Bordeaux (victoire 2-0). Le sérial buteur avait récidivé avec un doublé lors de la deuxième journée face à Troyes. Ensuite, il a continué à trouver le chemin des filets pour terminer l'exercice 2021-22 avec 14 buts au compteur. C'est plus qu'un joueur comme Neymar par exemple.

Efficace face au but, il a confirmé qu'il est aussi un redoutable passeur. Il a terminé l'année avec 5 passes décisives. Une année riche en émotions pour Mohamed Bayo qui a fait ses premiers pas en L1 et qui a participé à sa première Coupe d'Afrique des Nations avec la Guinée (4 rencontres jouées). De quoi marquer le joueur de 23 ans qui pourrait continuer à vivre une folle année 2022. En effet, le joueur sous contrat jusqu'en 2024 va, sauf retournement de situation, quitter son club durant le prochain marché des transferts.

Plusieurs clubs le suivent

Il l'a plus ou moins avoué lui-même au micro de Prime Vidéo lors de la dernière journée face à l'OL. «C’est un moment unique. La fin de la première saison du club en Ligue 1. Les supporters sont tops, c’est l’aboutissement du travail de tout un club. Je suis très heureux aujourd’hui. Je venais voir les matchs en Ligue 2, au fur et à mesure, avec un petit budget, on a réussi à se battre pour monter, à monter, puis à se maintenir, c’est énorme. C’est certainement mon dernier match à Clermont. Je suis très ému et heureux. Jouer devant ma famille et mes amis, c’est magique».

L'an prochain, Mohamed Bayo risque de vivre d'autres moments magiques en jouant devant un autre public. Selon nos informations, West Ham et Francfort apprécient énormément son profil. Ils ne sont pas les seuls puisque l'Olympique de Marseille l'a supervisé face à l'OL le week-end dernier. La bataille fait donc rage pour s'attacher les services d'un élément dont le prix est compris entre 10 et 12 millions d'euros aujourd'hui. Ce qui reste abordable pour des clubs en quête d'un renfort offensif efficace sans trop se mettre dans le rouge. Et nul doute que d'autres écuries risquent de venir frapper à la porte de Clermont cet été.

Plus d'infos

Commentaires