CAN 2023 : Séko Fofana et la Côte d’Ivoire débutent parfaitement face à la Guinée-Bissau

Par Hanif Ben Berkane
3 min.
Seko Fofana sous les couleurs de la Côte d'Ivoire @Maxppp

Pour son match d’ouverture de la CAN 2023, la Côte d’Ivoire a fait le job en assurant une précieuse victoire (2-0) face à la Guinée-Bissau. Séko Fofana a notamment inscrit un sublime but.

C’était un match très attendu à Abidjan. Pour sa CAN, la Côte d’Ivoire lançait la compétition dans le stade Olympique Ebimpé (Stade Alassane Ouattara) face à la Guinée-Bissau. Dans une ambiance de fête et devant plus de 36 658 supporters (le stade peut accueillir 60 000 personnes), la formation de Jean-Louis Gasset ne devait pas passer à côté de ce premier match. L’ancien adjoint de Laurent Blanc pouvait miser sur un effectif assez impressionnant et surtout avec la présence de toutes ses stars. Pour son premier onze de cette CAN, il décidait d’aligner une équipe séduisante et offensive avec plusieurs têtes bien connues de Ligue 1. Si Séko Fofana était aligné au milieu avec Franck Kessié et Ibrahim Sangaré, on retrouvait aussi en attaque Jonathan Bamba, Jéremie Boga ou encore Jean-Philippe Krasso. Du côté de la Guinée-Bissau, le Lyonnais Mama Baldé était aligné en attaque de la formation du coach Baciro Candé.

La suite après cette publicité

Dans cette rencontre, il ne fallait pas très longtemps pour voir le public célébrer. Au moment de l’annonce des compositions, Séko Fofana était largement ovationné. Et l’actuel joueur d’Al-Nassr a tenu à remercier le public puisque c’est lui, après 4 minutes de jeu, qui ouvrait le score. Il envoyait un missile dans la cage d’un Ouparine Djoco qui ne pouvait strictement rien faire. De quoi parfaitement lancer les siens dans ce match même si par la suite les Éléphants reculaient inconsciemment et multipliaient les erreurs techniques qui auraient pu coûter cher. Heureusement pour eux, les coéquipiers d’un Carlos Mané, mobile, mais maladroit, ne parvenaient pas à punir la Côte d’Ivoire.

À lire Real Madrid : une nouvelle recrue confirmée pour la défense

Séko Fofana a brillé

Et peu après la demi-heure de jeu (35e), c’est encore Séko Fofana (élu homme du match par la CAF) qui se procurait une occasion dangereuse. De nouveau à l’entrée de la surface, il reprenait un centre précis, mais sa frappe venait heurter la barre transversale. Suffisant pour réveiller les supporters ivoiriens qui commençaient à s’impatienter face au manque de créativité des attaquants. Le Monégasque Singo, qui ne faisait pas spécialement un mauvais match, était d’ailleurs remplacé à la pause par Serge Aurier. Une décision de Jean-Louis Gasset qui avait peut-être pour but de verrouiller le couloir droit qu’utilisait souvent la Guinée-Bissau pour attaquer. Un choix payant puisqu’en seconde période, la Côte d’Ivoire était bien plus appliquée et finissait par faire le break.

La suite après cette publicité

C’est l’ancien Stéphanois Jean-Philippe Krasso qui ouvrait son compteur dans la compétition. D’un bel enchaînement, il trompait un Djoco qui aurait pu faire mieux (2-0, 58e). Un deuxième but qui faisait clairement reculer la Côte d’Ivoire qui se contentait désormais de jouer en contre. Le portier ivoirien Yahia Fofana réalisait tout de même une belle parade en fin de match alors que les coéquipiers de Jérémie Boga auraient pu marquer un troisième but pour fêter de manière encore plus belle ce match d’ouverture. Qu’importe, l’essentiel est assuré. La Côte d’Ivoire ouvre le bal de cette CAN 2023 avec une victoire qui, dans une compétition où les meilleurs troisièmes se qualifient également, est synonyme de grands pas vers les 8es de finale. La Guinée-Bissau, qui a tenté avec ses armes, est déjà (logiquement) dos au mur.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité