Dani Alves condamné à 4 ans et 6 mois de prison !

Par Aurélien Léger-Moëc
2 min.
Dani Alves lors de son procès @Maxppp

Accusé d’ avoir agressé sexuellement une jeune femme dans la discothèque Sutton de Barcelone le 30 décembre 2022, Dani Alves a été condamné à 4 ans et 6 mois de prison.

La vie de Dani Alves a basculé depuis le 20 janvier 2023, date à laquelle il a été incarcéré, suite à une accusation de viol formulée par une jeune femme âgée de 23 ans au moment des faits. Cette dernière a raconté à ses amis, aux policiers, et au tribunal la même version depuis le début. Elle a été attirée dans les toilettes de la discothèque par Dani Alves, qui aurait alors abusé d’elle. Le Brésilien, âgé de 40 ans, a lui livré 5 versions différentes depuis sa première audition.

La suite après cette publicité

La version présentée au tribunal était la suivante : après une soirée alcoolisée, il s’est rendu dans la discothèque avec un ami, a invité la future plaignante et ses amis à sa table, et a eu une relation sexuelle consentie avec elle. Une version qui a été mise à mal par les images visibles à la sortie de la boîte de nuit et par certains témoignages. Le procès a eu lieu à Barcelone, et c’est ce jeudi que le verdict était attendu.

À lire PSG - OL : les compositions probables

Un verdict plutôt clément

Le parquet a réclamé 9 ans de prison, 150 000 euros d’indemnisation pour la victime et de 10 ans de liberté surveillée pour un délit d’agression sexuelle. L’avocate de la plaignante a quant à elle demandé la peine maximale prévue pour ce type de cas : 12 ans de prison. Le verdict s’est avéré plus clément : 4 ans et 6 mois de prison pour le Brésilien. En outre, Dani Alves doit indemniser la victime à hauteur de 150 000 euros. Enfin, une ordonnance d’éloignement de 9 ans et 5 ans de liberté surveillée lui ont été imposées.

La suite après cette publicité

En annonçant la peine, le Tribunal a expliqué que le consentement de la victime n’avait pas été retenu par la Cour. L’ancien latéral droit du FC Barcelone s’en sort donc relativement bien, avec une peine de prison moitié moins longue que celle préconisée par le parquet. Les deux parties peuvent également faire appel de la sentence.

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité