La nouvelle stratégie farfelue de l’Arabie Saoudite avec ses stars

Par Dahbia Hattabi
2 min.
Karim Benzema, Mohammed ben Salmane et Cristiano Ronaldo. @Maxppp

Les écuries de Saudi Pro League ont imaginé un plan assez fou en ce qui concerne le prochain marché des transferts.

Il y a presque un an, l’Arabie saoudite a fait une entrée fracassante sur le marché des transferts. En effet, Al-Nassr, pensionnaire de Saudi Pro League, a recruté Cristiano Ronaldo. Libre depuis son départ de Manchester United, le Portugais a été la première grande superstar qui a accepté de relever ce nouveau challenge. Certes, CR7 est en fin de carrière mais il demeure un joueur exceptionnel et une personnalité suivie dans le monde entier.

La suite après cette publicité

La recrue parfaite donc pour mettre un joli coup de projecteur sur le championnat saoudien et sur l’État du Golfe, qui voulait organiser une Coupe du monde. Ce qui sera d’ailleurs le cas puisque l’Arabie saoudite sera le pays hôte du Mondial 2034. D’ici là, le pays veut développer son championnat national. Pour cela, il compte sur Cristiano Ronaldo mais aussi Karim Benzema, N’Golo Kanté, Riyad Mahrez et bien d’autres comme Neymar Jr, une fois qu’il sera revenu de blessure.

À lire SPL : Al-Ahli laisse filer des points contre Al-Fateh

La Saudi Pro League ne veut pas perdre de stars

Cet hiver, les écuries saoudiennes comptent donc encore se montrer très actives pour attirer de nouvelles stars dans leurs filets explique Goal Arabia. Le média précise que la SPL a encore beaucoup à faire. Jusqu’ici, rien de surprenant puisqu’on pouvait s’y attendre. Mais Goal Arabia explique que les clubs de Saudi Pro League veulent développer les transferts internes. Pour cela, ils ont imaginé un plan assez fou cet hiver.

La suite après cette publicité

Ainsi, sous l’impulsion d’Al-Shabab, les treize pensionnaires de la ligue saoudienne se sont entendus afin de faire tourner les joueurs sous contrat n’ayant pas réussi dans leur club. L’idée est de l’offrir une porte de sortie en Arabie saoudite afin de ne pas rester sur un échec et de conserver les stars qui ont signé quoi qu’il arrive. La SPL veut donc "faire tourner ses stars" ou ses joueurs étrangers, toujours selon le média arabe. On peut penser à un Jota, qui n’entre plus dans les plans d’Al-Ittihad qui a dépassé le quota de joueurs étrangers autorisés par équipe. Le Portugais est suivi par Tottenham mais il pourrait être concerné par cette révolution.

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité