Angleterre : Phil Foden, la rédemption du pécheur d'Islande

Puni pour ses frasques lors du déplacement de l'Angleterre en Islande en septembre dernier, Phil Foden a su saisir à deux mains la deuxième chance offerte par Gareth Southgate. Le joueur de Manchester City s'est offert un doublé et une passe décisive face aux Islandais (4-0), hier soir, en guise de rédemption.

Phil Foden arbore le numéro 19 avec la sélection anglaise face à l'Islande
Phil Foden arbore le numéro 19 avec la sélection anglaise face à l'Islande ©Maxppp

«À 20 ans, on se sent encore une âme un peu fragile, mais pas si docile, on apprend, poliment, à contrôler ses impatiences et sa belle insolence,» disait Lorie dans son célèbre tube "A 20 ans". Visiblement, Phil Foden n'a jamais pris la peine d'écouter la chanteuse populaire originaire du Plessis-Bouchard, dans le Val d'Oise. L'espoir grandissant du football anglais, qui fait les beaux jours de Manchester City, avait profité de sa toute première escapade avec la sélection anglaise en Islande pour s'offrir du bon temps avec son coéquipier, Mason Greenwood. Les deux Mancuniens avaient été rejoints dans leur hôtel par le modèle islandais Nadia Sif Lindal Gunnarsdottir et sa cousine, Lara Clausen, cette dernière déballant quelques jours plus tard le récit de cette folle soirée aux tabloïds britanniques. Pris sur le fait, les deux joueurs avaient été renvoyés chez eux par Gareth Southgate et condamnés à une amende de 1 500 euros pour avoir enfreint la réglementation islandaise sur la prévention du Covid-19.

La suite après cette publicité

Dès lors, on donnait peu cher de la peau du duo en sélection. Mais après avoir laissé de côté les deux joueurs lors du rassemblement du mois d'octobre (victoire contre le Pays de Galles et la Belgique, défaite face au Danemark), Gareth Southgate avait décidé de rappeler Phil Foden pour les rencontres internationales de novembre. Si Mason Greenwood, à qui il est aussi reproché un manque d'implication à Manchester United, semble au fond du trou, le Citizen en est lui sorti. Titulaire pour la deuxième fois de sa jeune carrière internationale, le natif de Stockport, ville industrielle du Grand Manchester situé sur les bords de la Mersey, a été étincelant face à une faible Islande (4-0), hier soir. Sur la pelouse du coup d'envoi jusqu'au coup de sifflet final, le milieu de terrain a d'abord déposé de son pied gauche le ballon de l'ouverture du score sur la tête de Declan Rice (20e), avant d'attendre les dix dernières minutes pour s'offrir un doublé express (80e, 84e). Ses deux premiers buts avec l'Angleterre.

Gareth Southgate : «de ces rares joueurs qui vont être très excitants à suivre avec l'Angleterre»

Aîné d'une fratrie de six enfants nés d'une mère fan de City et d'un père adorateur de United, Philip Walter Foden est devenu hier, à 20 ans, le plus jeune joueur de l'histoire de l'équipe nationale d'Angleterre à marquer plus d'une fois lors d'un match à Wembley. Au coup de sifflet final, il s'est montré particulièrement reconnaissant envers son sélectionneur, Gareth Southgate, de lui avoir offert une seconde chance. «C'est l'une des meilleures soirées de ma vie, j'ai adoré», a déclaré Foden. «Marquer mes premiers buts pour l'Angleterre signifie beaucoup pour moi. Je ne pouvais tout simplement pas m'arrêter de sourire après ça. C'est une sensation incroyable et je vais juste en profiter autant que je peux. C'est ma rédemption. Etre renvoyé à la maison a été l'un des moments les plus difficiles de ma vie pour être honnête et c'est à ce moment-là que vous avez besoin de la confiance de votre manager. Gareth m'a témoigné d'un grand respect en me faisant jouer ce soir et en m'accordant sa confiance. Cela signifie tellement et je suis juste heureux de le récompenser avec des buts et en jouant bien.»

Pas rancunier, Gareth Southgate n'était pas non plus avare en compliments au moment d'évoquer le jeune Skyblue, déjà placé sur un piédestal par son manager en club, Pep Guardiola. «Je suis vraiment heureux pour lui et sa famille. Passer par quoi il est passé en septembre était vraiment difficile pour un jeune. Nous faisons tous des erreurs. C'était une situation difficile à vivre. Vous passez la porte et vous regardez les visages de vos coéquipiers et vous vous rappelez que la dernière fois que vous les avez vus, c'était compliqué. Il lui a fallu quelques jours, je pense, pour reprendre ses marques et commencer à sourire un peu plus, se détendre. Nous savons de quoi il est capable. Il fait partie de ces rares joueurs qui vont être très excitants à suivre avec l'Angleterre au cours des prochaines années», a lâché le sélectionneur des Three Lions. Elégant balle au pied, Phil Foden a, comme Mason Mount (Chelsea) et Jack Grealish (Aston Villa), pris du galon lors de ce rassemblement. Il représente l'élégance à l'anglaise et le futur de la sélection.

Père à 18 ans, international à 20 ans

A force de faire des misères à des pères de famille chaque dimanche, Phil Foden a décidé d'en devenir un. Etre d'égal à égal avec ses victimes, tel était son souhait. En janvier 2019, à seulement 18 ans, Philou, comme on ne l'a certainement jamais appelé en Angleterre, accompagnait Rebecca Cooke à l'hôpital. Cette dernière donnait naissance à leur premier enfant, Ronnie. La relève. Le gaucher a la vie devant lui mais semble pressé. Après avoir été sacré champion du Monde U17 avec l'Angleterre en 2017, compétition lors de laquelle il marque un doublé en finale contre l'Espagne et finit meilleur joueur, il profite de signer son premier contrat pro pour mettre daron et daronne à l'abri dans une maison à 2M£. Sur le terrain, la machine est lancée. 84 matches en trois saisons, 18 buts, 14 passes décisives et 8 titres nationaux. A ses débuts, il y a trois ans, Pep Guardiola disait de lui : «c'est un gars qui a du potentiel, même s'il n'est pas costaud et il n'est pas grand (1m71).» Gringalet, des airs de Sid dans Toy Story, mais une aisance balle au pied à faire pâlir les amateurs de kick and rush.

La grande force de cet amateur de pêche à la ligne ? Il peut évoluer à peu près partout sur le terrain. Ailier droit ou gauche, Guardiola le considérait au départ comme un milieu de terrain. Droit ou gauche. Meneur de jeu même. Lorsqu'ils se trouvent, le ballon et lui sont si proches, que son pied semble entrer en fusion avec le cuir. De la glue. Une caractéristique qui lui permet d'effacer ses opposants comme un slalomeur esquive d'un coup de bâton les piquets sur la pente enneigée. Fluide. Ajoutez à cela un pied gauche bien réglé (voir ses deux tirs victorieux contre l'Islande) et une formation de trois ans avec les meilleurs joueurs et - peut-être - le meilleur coach. Chez les Citizens depuis ses huit ans, Phil Foden pourrait bien s'inscrire dans la durée. Comme son coach, qui vient tout juste de prolonger son contrat de deux ans.«C'est le seul joueur qu'on ne peut pas vendre, quelles que soient les circonstances. Le seul. Pas même pour 500 millions d'euros», déclarait l'an dernier Pep Guardiola. «Phil n'ira nulle part, Phil EST City.»

Plus d'infos

Commentaires