PSG - Brest : les notes du match

Pour la 21e journée de Ligue 1, le PSG de Mauricio Pochettino s'impose face à Brest (2-0) grâce au talent de Kylian Mbappé et des milieux de terrain tout en maîtrise.

Thilo Kehrer, buteur et auteur d'une belle prestation contre Brest
Thilo Kehrer, buteur et auteur d'une belle prestation contre Brest ©Maxppp
La suite après cette publicité

En difficulté à Lyon, le Paris Saint-Germain s'en est sorti avec un match nul contre l'Olympique Lyonnais (1-1), malgré l'absence de ses stars Neymar, Messi ou encore Hakimi. Pour son retour au Parc des Princes, les Parisiens voulaient renouer avec le succès contre le Stade Brestois, pour le compte de la 21e journée de Ligue 1.

D'entrée, les Brestois se procuraient pourtant les meilleures occasions. Cardona, d'abord maladroit (7e), se heurtait à Donnarumma, auteur d'une manchette somptueuse (9e). Passé la vague dangereuse, les hommes de Pochettino se montraient un peu plus offensifs. Trouvé sur la gauche devant la surface par Wijnaldum, Mbappé lâchait une frappe enroulée, qui passait entre les jambes de Chardonnet et trompait Bizot avec l'aide du poteau (1-0, 32e).

Le PSG monte en puissance

Mieux après l'ouverture du score, Paris se montrait adroits techniquement. Après la pause, Verratti trouvait le poteau droit de Bizot (48e). Et après une sublime mouvement de Mendes devant Pierre-Gabriel, le Portugais trouvait Kehrer... dont la reprise se logeait dans la lucarne droite du but (2-0, 53e). Alors que les Franciliens passaient la vitesse supérieure, Bizot devait sortir le grand jeu pour éviter que les Bretons abdiquent (73e, 75e, 77e).

Sans jamais pouvoir inquiéter les hommes de Pochettino, alors que Mbappé était tout proche du doublé (86e). Une victoire qui permet au PSG de prendre 11 points d'avance sur Nice, avant la réception de Reims. Brest enchaîne un troisième match sans gagner, avant de recevoir Lille.

  • L'homme du match : Verratti (7,5) : comme très souvent, le milieu italien a été l’un des meilleurs parisiens sur la pelouse ce soir. Mobile dans le cœur du jeu, il a dicté le jeu de son équipe et a toujours su trouver des décalages grâce à ses dribbles et ses déviations toujours très justes. Contrairement à d’habitude, il a joué très haut sur le terrain et s’est souvent retrouvé dans la surface brestoise. Il ne passait pas loin du but après une bonne combinaison, mais sa frappe tapait le poteau (48e). Il a offert un caviar à Kehrer (82e) que l’Allemand n’a pas su convertir. Toujours le chef d’orchestre de son équipe. Remplacé par Michut à la 90e.

Paris Saint-Germain

  • Donnarumma (7) : titulaire en l’absence de Keylor Navas, positif au Covid, le gardien italien a été excellent dans son but en plus de probablement réaliser l’arrêt de cette saison de Ligue 1. Il s’était déjà mis en confiance avec un beau dribble pour esquiver le pressing de Honorat (4e) en début de rencontre. Puis, il a réalisé une parade phénoménale devant Cardona, seul à 6 mètres des buts parisiens (8e). Il est décisif sur le corner ensuite (9e). Probablement le tournant du match.

  • Kehrer (5,5) : il a connu un début de match très compliqué. Souvent en retard dans son repli défensif et son placement, il a laissé énormément d’espaces à Honorat qui en a souvent profité. Sans un grand Donnarumma et des attaquants un peu plus précis, ses erreurs auraient pu coûter cher. En deuxième période, il s’est bien repris et a encore une fois trouvé le chemin des filets d’une jolie reprise dans la surface (57e).

  • Marquinhos (6,5) : toujours très propre dans ses interventions, le Brésilien confirme match après match qu’il fait bien partie des meilleurs défenseurs de la planète. Là où le capitaine parisien impressionne, c’est surtout dans ses relances et dans l’utilisation du ballon. Quand les Parisiens semblent bloqués à la construction, c’est lui qui se charge de casser une ligne avec une passe où en portant le ballon.

  • Kimpembe (6) : l’international Français a connu une soirée plutôt tranquille même si son début de match a été plutôt moyen. Son placement douteux dans les premières minutes a permis à Cardona de se retrouver seul face à Donnarumma et le match aurait pu basculer. Mais comme son équipe, il a gagné en consistance au fil du match et a survolé le reste de la rencontre.

  • Mendes (6,5) : le jeune joueur formé au Sporting est petit à petit monté en puissance dans ce match. Un peu en dessous en début de rencontre, il a commencé à réellement rentrer dans son match après le quart d’heure de jeu avec deux bonnes interventions (17e, 22e). Il a été inarrêtable en seconde période surtout offensivement où il a fait des misères à Pierre-Gabriel. Son travail est monstrueux avant sa passe décisive pour Kehrer (53e).

  • Herrera (6) : ce n’est pas spécialement le milieu que l’on a le plus vu dans ce match, mais ce n’est pas pour autant qu’il a été mauvais. Propre. C’est le mot qui résumerait le mieux son match. Il a su équilibrer son équipe et combler les espaces laissés par ses latéraux ou les attaquants. Clairement une bonne prestation pour l’Espagnol.

  • Verratti (7,5) : voir ci-dessus

  • Wijnaldum (4,5) : le milieu néerlandais a alterné le bon et le moins bon ce samedi soir. Titulaire sur l’axe gauche du milieu à trois, il a été plutôt bon dans son utilisation du ballon, mais a semblé perdu dans son positionnement par moment. Dans les premières minutes du match, quasi-transparent, il a même laissé quelques espèces dans son dos qui ont profité aux Brestois. Mais malgré sa montée en puissance au fil de la première période, il est sorti sur blessure à la pause. Remplacé par Danilo Pereira (5). Le milieu portugais a livré une prestation assez solide sans trop de déchets techniques.

  • Di Maria (6) : l’attaquant argentin a été l’un des hommes les plus en forme en début de rencontre. Les premiers décalages sont venus de son côté et ses passes précises ont lancé les premières actions dangereuses parisiennes. Il n’a, par contre, pas su finir les actions lorsqu’il était en position de frappe. Mais dans l’ensemble, c'est une prestation convaincante pour le milieu de 33 ans. Remplacé par Sergio Ramos à la 72e. L'Espagnol a trouvé un peu de rythme.

  • Icardi (3,5) : l’attaquant argentin a encore traversé la rencontre comme un fantôme. Très peu trouvé dans la surface, il a aussi souvent été signalé en position de hors-jeu dans ce match. Pas l’idéal pour marquer des buts et aider son équipe. En deuxième période, il a fini par décrocher pour toucher plus de ballons, mais toujours sans succès. Une seule petite tête à se mettre à son actif (77e). La différence avec ses compères de l’attaque est criante. Remplacé par Xavi Simons à la 80e.

  • Mbappé (7) : en l’absence de Neymar et Messi, le numéro 7 du PSG avait encore plus de responsabilités sur le plan offensif. Et ça s’est ressenti dans les premières minutes où il a multiplié les remises, les décrochages et les décalages. Seul offensif vraiment dangereux en début de rencontre, il était évidemment buteur d’un but dont il a le secret. Une frappe cachée qui n’a laissé aucune chance à Bizot (32e). Étrangement, il est sorti un peu de son match après une grosse altercation avec Magnetti (36e) qui a duré quelques minutes. Sa deuxième période aura été plus discrète, mais il a fini en trombe avec plusieurs occasions (74e, 78e, 80e, 85e).

Brest

  • Marcot Bizot (5,5) : Le gardien brestois a réalisé une plutôt bonne partie, réalisant deux bonnes sorties (14e et 31e) mais ne pouvant rien faire sur le but de Kylian Mbappé. Il a ensuite été fusillé à bout portant sur le but de Kehrer, il ne peut donc pas grand chose. Il a été auteur d'un sauvetage réflexe sur la tête d'Icardi (74e) pour éviter le 3-0, puis d'un arrêt en reculant après la frappe de Mbappé contré par Chardonnet, puis un nouvel arrêt face à Mbappé (86e). Il a cependant était très mauvais dans son jeu au pied (54% de passes réussies)

  • Jean-Kévin Duverne (4) : Le défenseur de 24 ans aura été auteur d'un match sérieux défensivement même s'il a souvent laissé Kehrer seul dans le couloir. Il tentait de se projeter vers l'avant par des courses ou des passes en profondeur (bel extérieur en profondeur à la 12e) surtout en première période, avant de quelque peut disparaître en seconde période.

  • Christophe Hérelle (4,5) : Le défenseur central a été sérieux, réussissant 88% de ses passes et gagnant 4 de ses 6 duels. Pas un match transcendant cependant. Il a été remplacé par Lilian Brassier à la 80e.

  • Brendan Chardonnet (6) : Il a été plutôt solide défensivement mais n'a pas de chance sur le but de Kylian Mbappé qui lui passe entre les jambes. Il a était souvent à la réception des centres parisiens. Clairement le patron de la défense centrale brestoise, en atteste son sauvetage sur la ligne (74e). Il a bloqué trois tirs et effectué 8 dégagements. Il aura clairement été le leader de la défense. Il reçoit un carton jaune à la 61e après une faute sur Mbappé.

  • Ronaël Pierre Gabriel (4) : Le latéral prêté par Mayence a été très actif sur son côté droit, provoquant et allant vers l'avant. Il réalise deux bons centres puissants au quart d'heure de jeu, avant de bien lancer son attaquant dans la profondeur (26e). Défensivement il revient bien sur Mbappé dans la surface (43e). Il se fait cependant dominer par deux fois par Nuno Mendes juste avant son centre sur le but de Kherer. Très bon retour sur Mbappé (76e), il aura globalement était l'un des meilleurs brestois.

  • Romain Faivre (3) : L'ailier droit brestois a tiré de bons corner mais n'a pas été très présent dans le jeu. Il était très attentiste sur la frappe de Wijnaldum juste après la belle combinaison avec Verratti (28e). Offensivement il n'aura pas été à la hauteur, avec aucun tir, et un centre réussi sur huit tentés. Il a été remplacé à la 89e par Youssouf Badji.

  • Lucien Agoumé (4) :Le très jeune milieu prêté par l'Inter Milan a réalisé un match neutre, même s'il a tenté parfois de se projeter vers l'avant comme juste avant son carton jaune 45e pour une faute sur Wijnaldum. Il a réussit 89% de passes.Il a été remplacé par Hiang'a Mbock (58e)

  • Hugo Magnetti (5) : Le milieu formé à Bastia réalise un bon match, étant très précis dans ses passes (95% de réussite) mais surtout très bon dans les duels au sol, tous remportés (5). Il a été averti d'un carton jaune après son altercation avec Mbappé (34). Il a provoqué une faute bien placé (57e) avant d'être remplacé par Paul Lasne (58e)

  • Franck Honorat (5) :L'ailier gauche breton a réalisé un très bon match. Il n'était pas avare d'effort, que ce soit défensivement ou pour attaquer. il se proposait bien, tentait de servir ses coéquipiers en profondeur et a réussit quelques différences balle au pied. Il réalise deux bons retours défensifs (25 et 30e). Il cadre sa frappe de l'extérieur de la surface (18e). A l'image de son équipe il a été moins visible en seconde période.

  • Jérémy Le Douaron (3) : L'attaquant brestois n'a pas du tout tenté durant cette rencontre (0 tirs). Il aura également perdu une grande partie de ses duels (4 réussis sur 12) et perdu 6 ballons. Pas un match facile pour le joueur de 23 ans.

  • Ivan Cardona (3,5) : Le numéro 14 Brestois aurait pu faire basculer le match s'il avait inscrit l'ouverture du score lors de son 1v1 avec Donnarumma (9e). Il n'a pas su peser sur la défense parisienne. Il a été sorti à l'heure de jeu (58e), remplacé par Steve Mounié.

Plus d'infos

Commentaires