Droits TV : Joye Media SL doit bien payer pour Mediapro

Vincent Labrune avant une rencontre entre l'OM et Sochaux
Vincent Labrune avant une rencontre entre l'OM et Sochaux ©Maxppp

La LFP est en train de s'organiser face au refus de Mediapro d'honorer son paiement de 172 M€ du 5 octobre dernier. Dans l'urgence et afin de maintenir les clubs à flot, une assemblée générale doit valider ce dimanche un emprunt de 120 M€ et l'apport de 50 M€ directement injecté sur les fonds propres de la ligue. En parallèle, l'institution du football professionnel français a saisi vendredi dernier le tribunal de commerce de Paris afin de régler ce litige qui l'oppose au diffuseur, et l'obliger à aller chercher sa garantie financière chez son actionnaire majoritaire, la société Joye Media SL.

Cette caution solidaire, L'Equipe a pu se la procurer. Elle a été signée en novembre 2018 par Jaume Roures et Taxto Benet, deux des dirigeants de la boîte qui se portent donc garant, et Didier Quillot, le directeur général exécutif de la LFP. Ce document de six pages écrit en anglais affirme que l'actionnaire de référence doit prendre en charge les 780 M€ par saison (3,12 milliards d'euros sur la période 2020-2024) de Mediapro en cas de défaut de paiement. Dans les textes, Joye Media SL doit donc se substituer au diffuseur mais il ne semble pas pressé de régler la facture.

Articles recommandés

Commentaires