AS Monaco - PSG : le constat lucide de Thomas Tuchel

Surpris par la défaite de son PSG à Monaco, Thomas Tuchel a plutôt eu une analyse juste après la rencontre.

Thomas Tuchel lors de la réception du Stade Rennais
Thomas Tuchel lors de la réception du Stade Rennais ©Maxppp
La suite après cette publicité

Une période et puis c'est tout. Face à l'AS Monaco vendredi soir (11e journée de Ligue 1), le Paris Saint-Germain n'a joué que 45 minutes. Dans le premier acte, les Parisiens ont en effet fait le boulot pour rentrer aux vestiaires avec deux buts d'avance grâce à un doublé de Kylian Mbappé. Le score aurait même pu être plus lourd mais les buts de Moise Kean et un autre du natif de Bondy ont été refusés. Mais après la pause, les Parisiens ont offert un autre visage, bien plus mauvais. Face à des Asémistes reboostés par leur coach Niko Kovac, les hommes de Thomas Tuchel ont sombré et encaissé trois buts (doublé de Kevin Volland, penalty de Cesc Fabregas) pour finalement perdre ce match sur le score de 3-2.

L'heure n'était donc pas à la rigolade au coup de sifflet final, et Presnel Kimpembe avait employé des mots forts. Et le défenseur parisien a été suivi par son entraîneur Thomas Tuchel sur Téléfoot La Chaîne. «On a manqué de concentration, on n'a pas joué assez sérieux en seconde période. C'était une deuxième mi-temps où nous sommes complètement responsables. On a perdu un match où c'état presque déjà fini pour nous», a déclaré l'Allemand.

Le match face au RB Leipzig comme élément perturbateur ?

Pour l'ancien technicien du Borussia Dortmund, ses hommes se sont relâchés à la mi-temps, et n'ont jamais réussi à relever la tête : «peut-être que c'était trop facile. Peut-être que les joueurs avaient l'impression qu'il y avait 3-0 ou 4-0. Mais il y avait seulement 2-0. Je n'ai pas d'explications mais on doit accepter toutes les critiques sur nous parce qu'on a complètement arrêté de joueur au foot, de faire ce qu'il faut pour gagner. (...) C'est clairement notre responsabilité, notre faute. C'est toujours possible de perdre mais perdre un match comme ça, c'est très bizarre. »

Toujours est-il que mardi, contre le RB Leipzig en Ligue des Champions, le PSG n'aura pas le droit à l'erreur. Justement, ce match était sûrement déjà dans les têtes parisiennes. «Peut-être que le match contre Leipzig est aussi une raison sur le fait qu'on a joué une deuxième mi-temps comme ça. On a plus pensé à mardi parce qu'on avait l'impression que le match était déjà fini. Ce match contre Leipzig sera difficile. Mais si on a gagné ou pas maintenant, ça ne fait pas une grande différence. C'était un mix entre les deux, entre Monaco et préparer Leipzig», a conclu Tuchel. Le match au Parc des Princes est désormais très attendu.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires