Officiel : l'Arabie Saoudite abandonne le projet de rachat de Newcastle !

Depuis de longs mois, le fonds d'investissement d'Arabie Saoudite (PIF) négocie pour racheter Newcastle. Ce jeudi, et après de nombreux rebondissements, le pays de Mohammed Ben Salmane (MBS) a décidé de jeter l'éponge.

Mohammed ben Salmane, le prince héritier d'Arabie Saoudite, lors de sa réception à l'Élysée
Mohammed ben Salmane, le prince héritier d'Arabie Saoudite, lors de sa réception à l'Élysée ©Maxppp

Depuis quelques mois, les fans de Newcastle salivent d'envie. En effet, Mike Ashley, le propriétaire des Magpies, est en négociations avec le fonds d'investissements saoudien (PIF pour Public Investment Fund) afin de céder ses parts et donc de laisser le Royaume d'Arabie Saoudite entrer en Premier League et dans le football européen. Toutefois, rien ne s'est passé comme prévu et les fans des Toons ne pourront pas profiter de l'argent du Golfe tout de suite.

La suite après cette publicité

En effet, dès le départ, les dés semblaient pipés. En conflit avec le Qatar concernant le piratage, par BeoutQ de beIn Sports, prouvé par l'Organisation mondiale du commerce (OMC), les chances de voir MBS prendre les rênes de NUFC étaient minces. Mais ce n'était pas tout. En effet, l'image du Royaume sur le Vieux Continent n'est pas des meilleures et encore plus depuis l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Sa veuve avait d'ailleurs demandé à la Grande-Bretagne de ne pas accueillir l'Arabie Saoudite en Premier League.

Que va faire l'Arabie Saoudite ?

Les négociations duraient et duraient encore jusqu'à ce que le PIF perde l'exclusivité des négociations et qu'Henry Mauriss, un milliardaire américain, entre dans la danse pour les Magpies. Finalement, ce jeudi, les Saoudiens ont décidé de jeter l'éponge. « Avec une profonde reconnaissance pour la communauté de Newcastle et l'importance de son club de football, nous avons pris la décision de retirer notre intérêt à acquérir le Newcastle United Football Club. Nous le faisons avec regret, car nous étions enthousiastes et pleinement déterminés à investir dans la grande ville de Newcastle et pensons que nous aurions pu ramener le club à la hauteur de son histoire, de sa tradition et du mérite de ses fans », est-il expliqué dans un premier temps.

Dans la foulée, le PIF se justifiait un peu étrangement de ce retrait, en évoquant les incertitudes autour de la reprise en Premier League.« En fin de compte, pendant le processus imprévisible, l'accord commercial entre le groupe d'investissement et les propriétaires du club a expiré et notre projet d'investissement n'a pas pu être soutenu, en particulier avec un manque de clarté quant aux circonstances dans lesquelles la prochaine saison commencera et les nouvelles normes qui se présenteront pour les matches, l'entraînement et d'autres activités », peut-on lire. Reste maintenant à savoir si l'Arabie Saoudite va abandonner son idée de s'imposer dans le football ou au contraire s'ils vont redoubler d'efforts pour récupérer un autre club...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires