Mariano Diaz consterne le Real Madrid

Tout proche de mettre les voiles en toute fin de mercato estival, Mariano Diaz a finalement décidé de rester au Real Madrid.

Mariano Diaz buteur face à Villarreal
Mariano Diaz buteur face à Villarreal ©Maxppp
La suite après cette publicité

La dernière ligne droite du mercato estival de Mariano Diaz (28 ans) a été animée. Le Valence CF et le Rayo Vallecano ont tenté de l'attirer dans leurs filets mardi. Le Real Madrid était même d'accord pour laisser filer son attaquant en prêt au Rayo, étant prêt à continuer à lui régler la majeure partie de ses revenus. Les pensionnaires de Vallecas, eux, proposaient un salaire annuel net de 2 M€, explique As.

Autrement dit, l'ancien Lyonnais aurait touché des émoluments plus importants que ceux qu'il perçoit au sein de la Casa Blanca (4,2 M€ nets), aurait eu des perspectives de temps de jeu bien supérieures et aurait eu la possibilité de jouer aux côtés de Radamel Falcao (35 ans), dont l'arrivée chez le promu sera prochainement annoncée. Selon le quotidien sportif, il a pourtant préféré dire non, et ce, alors que son père et ses représentants lui conseillaient de sauter sur l'occasion.

Étranges justifications

Une version que conteste son agent David Aranda, interrogé par ABC. «Le 31, Mariano devait aller à Valence. Les contrats étaient rédigés et signés par les trois parties, le Real Madrid était d'accord et le joueur motivé, considérant que c'était la meilleure option pour sa saison. Mais nous n'avons eu personne, il s'est passé quelque chose qui nous a surpris et que nous ne pouvons toujours pas comprendre. (...) Arrivé à un moment, l'affaire est tombée à l'eau», a-t-il expliqué avant de poursuivre.

«Pour le Rayo, ça s'est passé comme ça. Le président nous a appelés et a fait tout son possible, j'ai parlé avec lui jusqu'à 23h45. Mais ce n'est pas une décision à prendre à la va-vite», a-t-il raconté avant de conclure. «Mariano est un compétiteur et est resté au Real Madrid en perdant de l'argent. Toutes les saisons, il a eu des offres supérieures. Ce n'est pas une question de confort, car sa maison n'est pas ici mais à Barcelone. C'est une question de mercato, c'est un compétiteur».

Un compétiteur qui, depuis son retour à la Casa Blanca en 2018, n'a disputé que 1 510 minutes en 51 matches toutes compétitions confondues pour un total de 6 réalisations et qui, cette saison encore, devrait passer le plus clair de son temps sur le banc, puisque Carlo Ancelotti lui a signifié qu'il était n° 3 derrière Karim Benzema et Luka Jovic...

Plus d'infos

Commentaires