Cenk Özkaçar envoie un message clair à l'OL

Prêté en Belgique cet été, Cenk Özkaçar enchaîne les matches. Le Turc compte bien s'appuyer sur cette expérience pour revenir tout casser à l'OL.

Özkaçar à l'OL
Özkaçar à l'OL ©Maxppp
La suite après cette publicité

Carton plein ou presque. Cet été, Cenk Özkaçar (20 ans), arrivé à l'été 2020 en provenance d'Altay, a choisi de quitter l'Olympique Lyonnais en prêt pour rejoindre OHL en Belgique avec l'objectif déclaré d'engranger un maximum de temps de jeu. Le défenseur central est servi, puisqu'il a démarré les 8 rencontres de son écurie en Jupiler Pro League, inscrivant même un but au passage (OHL pointe à la 17e place au classement). Interrogé par l'agence de presse turque DHA, il savoure. «J'ai l'impression d'avoir pris une bonne décision pour ma carrière. C'était un bon début. Mon père dit toujours : "ce qui compte, c'est la fin du film, pas le début". Le début de cette saison est bon, mais je dois continuer de la même manière jusqu'à la fin. Plus je joue de matches et plus je fais d'efforts sur le terrain, plus ce sera une force pour moi à mon retour à Lyon. Cela me fera me sentir mieux. Tout va bien pour l'instant», a-t-il lâché.

Dans l'esprit du natif de Konak, sous contrat jusqu'en juin 2025, les choses sont effectivement très claires. «Mon plus grand objectif pour cette année est de faire une bonne saison ici, puis de revenir à Lyon de la manière la plus forte. Quand je retournerai à Lyon l'année prochaine, je serai dans la structure là-bas et je veux jouer un maximum de matches au plus haut niveau là-bas. Mon objectif est de bien terminer cette année. Je peux atteindre mon niveau de jeu maximum à Lyon, accélérer pleinement la trajectoire ascendante de ma carrière et aller vers le haut», a lancé ce fan de Raphaël Varane, reconnaissant à l'OL de lui avoir ouvert les portes du très haut niveau, et ce, malgré une première saison discrète du côté du Groupama Stadium.

Revenir plus fort à l'OL

«À Lyon, je ne suis pas entré dans un système où on attendait de moi une performance parfaite immédiatement. Ils m'ont expliqué pourquoi mon contrat de cinq ans est de cinq ans. Comme objectif, ils m'ont dit que je serais en mesure de m'attendre à une performance sérieuse dans ma troisième ou quatrième année. Pour la première année, je n'ai eu que 10 minutes contre Monaco en coupe. Cela a semblé être une année perdue pour tout le monde, ou pour les médias sportifs. Peut-être que oui. Moi, je ne crois pas. Parce que, pendant le temps passé là-bas, j'ai fait beaucoup de travail sur le terrain et en dehors afin de m'améliorer. Avec Marcelo et Denayer, qui peuvent être parmi les meilleurs défenseurs là-bas. Pouvoir m'entraîner avec des attaquants tels que Depay, Kadewere et Toko Ekambi pendant un an m'a permis de m'améliorer. J'ai fait tout ce que j'ai pu pour améliorer mes techniques défensives et pour maximiser ma connaissance de la position et ma capacité de positionnement lors de l'entraînement contre eux», a-t-il apprécié.

L'international Espoirs turc (2 capes), qui rêve ouvertement des A, a ensuite glissé son plan de carrière idéal. «Mon objectif a toujours été de jouer en Europe. Je veux jouer en Premier League. Je pense que ce sera mieux pour ma carrière d'être dans l'équipe la plus proche de mon jeu. C'est mon rêve. Je ne change pas d'objectif. Je ne veux pas m'enfermer dans le rêve de la Premier League. Peut-être que je peux faire une bonne saison et continuer à Lyon pendant de nombreuses années. Je suis ouvert à tout type de projet et à toute ligue en Espagne, Italie. Un coach avec un bon projet, proche de mon propre style de jeu, adapté à mon style de jeu. Et ce sera mieux pour moi de travailler sur des projets. Je fais un tel plan pour ma carrière», a-t-il conclu. Le message est passé.

Plus d'infos

Commentaires