Euro 2020, éliminatoires : l'Espagne vient à bout de la Roumanie, le Danemark et la Suède s'amusent

Après la victoire de l'Italie contre l'Arménie, la cinquième journée des éliminatoires se poursuivait ce jeudi avec notamment un match entre la Roumanie et l'Espagne. Sergio Ramos et ses coéquipiers ont eu chaud mais se sont finalement imposés 2-1. De leur côté, les pays scandinaves ont plutôt été en réussite lors de cette soirée.

Sergio Ramos a célébré son but en compagnie de Jordi Alba
Sergio Ramos a célébré son but en compagnie de Jordi Alba ©Maxppp

Première trêve internationale depuis la reprise des championnats européens et premiers matches des éliminatoires de l'Euro 2020 ce jeudi soir. En Arménie, l'Italie de Roberto Mancini a empoché une cinquième victoire en autant de matches (3-1) grâce notamment à un doublé de Belotti (28e, 80e). Après ce premier match de la 5e journée des qualifications, c'était notamment au tour de l'Espagne de jouer, avec une rencontre contre la Roumanie. Avec quatre victoires au compteur, la Roja voulait faire comme l'Italie et donc poursuivre sur sa lancée face à une sélection roumaine qui restait sur deux victoires, un nul et une défaite. Pour son quatrième match à la tête de la sélection espagnole, le premier depuis la fin de son intérim, Robert Moreno optait pour un 4-3-3 avec Paco Alcacer en pointe ou encore Navas au poste de latéral droit. Côté roumain, Cosmin Contra choisissait une formation défensive avec ce 5-3-2 et le portier de l'OL Tatarusanu dans les cages.

La suite après cette publicité

Au bout de quelques secondes de jeu, Alcacer se procurait déjà une très belle occasion mais le buteur du Borussia Dortmund butait sur le grand gardien du club rhodanien (1ère). Gardien numéro 2 à l'OL, Tatarusanu montrait à son club qu'il gardait le rythme et la forme. Car cinq minutes plus tard, il sortait une magnifique frappe croisée d'Alcacer (6e). Et le show continuait. Sergio Ramos de la tête (10e) et Jordi Alba de l'intérieur du pied (12e) tombaient également sur un Tatarusanu impassable. Après avoir pris l'eau, les Roumains tentaient de répondre avec un coup de tête de Reading, mais Kepa n'était pas vraiment inquiété (20e). La Roja dominait cette rencontre et était finalement récompensée par la suite. M. Aytekin donnait un penalty aux Espagnols pour une faute sur Ceballos. Ramos s'en chargeait et prenait Tatarusanu à contre-pied (28e, 0-1). Boostés, les hommes de Robert Moreno poussaient alors pour doubler la mise.

Kepa endosse le costume de sauveur !

Ruiz ne cadrait pas sa tentative (33e) alors que Rodrigo et Alcacer trouvaient le gardien roumain sur leur chemin (35e, 36e). Après une première période maîtrisée par les Espagnols, M. Aytekin renvoyait tout le monde aux vestiaires. Pas à l'abri d'une égalisation, l'Espagne voulait donc marquer ce précieux but pour doubler la mise, et les joueurs de Robert Moreno remplissaient leur mission en quelques minutes. Sur une superbe passe de l'extérieur du pied, Ceballos trouvait Jordi Alba qui servait Alcacer sur un plateau. Seul face au but, le joueur du BvB n'avait plus qu'à pousser le cuir au fond des filets (47e, 0-2). L'Espagne ne semblait pas vraiment en danger, puisque Ruiz frôlait le 3-0 ensuite sur une frappe enroulée (53e). Cependant, le coaching de Cosmin Contra changeait beaucoup de choses. Tout juste entré en jeu, Andone marquait de la tête sur une belle remise de Puscas (59e, 1-2). Avec cette réduction du score, le sélectionneur roumain continuait d'apporter du sang neuf.

Passeur sur le but de son équipe, Puscas tentait cette fois-ci sa chance, toujours de la tête, mais les Espagnols n'étaient pas inquiétés (65e). Les joueurs de Robert Moreno souffraient cependant de plus en plus et les Roumains prenaient confiance. Lancé dans le dos de la défense, Puscas venait défier Kepa mais Llorente réalisait une faute. Positionné en tant que dernier défenseur, le numéro 3 espagnol était logiquement expulsé par M. Aytekin (80e). En infériorité numérique, Ramos et ses coéquipiers tentaient donc de conserver ce résultat positif. Le coup-franc de Hagi terminait sa course dans le mur (81e). Alors que Sarabia manquait le but du break en fin de match (86e), l'Espagne frôlait la catastrophe derrière. Après une première situation très chaude (90e+1), Kepa sauvait véritablement son équipe en sortant sur sa ligne une tête de Puscas. Grigore ne cadrait pas sur le deuxième ballon (90e+2) ! L'Espagne, après cette fin de match difficile, s'imposait donc 2-1.

Le Danemark s'amuse contre Gibraltar, Isak très en vue avec la Suède

Dans les autres rencontres de la soirée, le Danemark défiait Gibraltar. Et cette rencontre a tourné à la correction pour les locaux puisque l'équipe d'Eriksen s'est largement imposée sur le score de 6-0. Le milieu de terrain de Tottenham a notamment marqué un doublé en transformant deux penaltys. La Suède a aussi frappé fort en dominant les Iles Féroé (4-0). Pour sa première titularisation avec l'équipe A, Isak a lui aussi signé un doublé. Il y a donc eu de gros scores ce soir, et la Bosnie-Herzégovine a également fait le show à la maison contre le Liechtenstein (5-0). Les joueurs de Robert Prosinecki ont enfoncé le clou en fin de match avec quatre buts inscrits en seulement neuf minutes. De son côté, la Finlande est venue à bout de la Grèce. Le buteur de Norwich City, Pukki, a débloqué la situation sur penalty juste après la pause (1-0). L'Irlande et la Suisse se sont quittées dos à dos puisque McGoldrick a répondu à Schär (1-1). Le score a été le même entre Israël et la Macédoine du Nord.

Les résultats de la soirée :

Groupe D

  • Irlande 1-1 Suisse : McGoldrick (85e) ; Schär (74e)

  • Gibraltar 0-6 Danemark : Skov (6e), Eriksen (34e s.p, 50e s.p), Delaney (69e), Gytkjaer (74e, 78e)

Groupe F

  • Roumanie 1-2 Espagne : Andone (60e) ; Ramos (28e, s.p), Alcacer (47e)

  • Iles Féroé 0-4 Suède : Isak (12e, 15e), Lindelöf (23e), Quaison (41e)

  • Norvège 2-0 Malte : Berge (34e), King (45e+1 s.p)

Groupe G

  • Israël 1-1 Macédoine du Nord : Zahavi (55e) ; Ademi (64e)

Groupe J

  • Finlande 1-0 Grèce : Pukki (52e s.p)

  • Bosnie-Herzégovine 5-0 Liechtenstein : Gojak (11e), Duljevic (80e), Dzeko (85e), Visca (88e), Gojak (89e)

Plus d'infos

Commentaires