Le onze type de la Liga 2019/2020

Cette édition 2019/2020 du championnat espagnol, remportée par le Real Madrid, s'est achevée dimanche soir. Il est désormais temps de faire le bilan et de désigner le meilleur onze de la saison.

Plusieurs Madrilènes sont dans le onze type de la Liga de cette saison
Plusieurs Madrilènes sont dans le onze type de la Liga de cette saison ©Maxppp
La suite après cette publicité

Cette saison, les cadors du championnat espagnol n'ont pas forcément montré leur meilleur visage, à l'image du FC Barcelone qui a terminé la saison avec son plus faible nombre de points depuis l'exercice 2006/2007. Mais au niveau des individualités, de nombreux joueurs ont tiré leur épingle du jeu. Dans les cages, Thibaut Courtois (Real Madrid) a par exemple fait taire, de façon définitive, tous les doutes qui existaient, notamment en début de saison où certains se demandaient même pourquoi Areola n'était pas plus souvent titulaire ! Le portier belge a ainsi été un des principaux artisans du sacre merengue, réalisant de nombreuses parades décisives, dans la dernière ligne droite de la saison notamment. En plus du Diable Rouge, Marc-André ter Stegen (FC Barcelone) et Jan Oblak (Atlético de Madrid) ont aussi été au niveau qu'on leur connaît sur leur ligne. Aitor Fernandez (Levante), Rui Silva (Granada) et Unai Simon (Athletic) méritent également d'être mentionnés.

En défense, il y a aussi du choix. Pour animer le côté droit, Jesus Navas (Séville FC) semble être le choix le plus évident. Du haut de ses 34 ans, il vit une deuxième jeunesse éclatante en Andalousie, chez lui, étant redoutable dans son apport offensif comme le témoignent ses sept passes décisives. Ander Capa (Athletic) était aussi un sérieux candidat à cette place. Sur le côté gauche, c'est un joueur bien connu des fans de Ligue 1 que l'on retrouve, puisque Yuri Berchiche (Athletic) sort tout simplement de la meilleure saison de sa carrière et a fait d'énormes progrès des deux côtés du terrain. Pervis Estupiñán (Osasuna), Sergio Reguilón (Séville FC) et Renan Lodi (Atlético) auraient aussi pu prétendre à une place dans notre onze. Et dans la charnière centrale, il y en a un qui est indiscutable, c'est Diego Carlos (Séville FC). Arrivé en provenance de Nantes cet été, le roc brésilien a été impérial du début à la fin de la saison. Son coéquipier Jules Koundé (Séville FC) a lui eu un peu de mal au début mais a très vite brillé. Mais pour épauler l'ancien Canari, un choix s'impose : Sergio Ramos (Real Madrid). Le capitaine madrilène a porté son équipe dans les moments difficiles grâce à ses qualités défensives et son charisme, allant même jusqu'à terminer cette Liga avec onze buts au compteur. Felipe (Atlético de Madrid), Djené (Getafe) et Domingos Duarte (Granada) ont également réalisé une très belle saison 2019/2020.

Les Madrilènes en force

Dans l'entrejeu, il y a de quoi faire... Devant la défense, la rédaction Foot Mercato a misé sur Casemiro (Real Madrid). Il n'est peut-être pas le joueur le plus doué balle au pied, mais son travail de sape incessant dans sa moitié de terrain en a fait, une saison de plus, un atout précieux pour Zinedine Zidane. Son compatriote Fernando (Séville) est également un milieu de terrain au profil défensif qui sort d'une excellente saison. Pour les deux places de milieu axial, on retrouve Santi Cazorla (Villarreal). Après tous les pépins physiques traversés par l'Asturien, et à 35 ans, il a réalisé les meilleures prestations de sa carrière au cours de ces derniers mois. En plus de sa classe et de sa magie, sa ligne de statistiques est aussi épatante : onze buts et neuf passes décisives en trente-cinq rencontres de Liga. Pour l'accompagner, nous avons choisi Yangel Herrera (Granada), le milieu de terrain vénézuélien, auteur d'une belle saison mais surtout d'un dernier tiers de saison phénoménal, permettant aux siens d'accrocher une place en Europe alors qu'ils étaient promus en première division cette saison ! Dans des profils différents, Toni Kroos (Real Madrid), Mauro Arambarri (Getafe), Rafinha (Celta) Martin Odegaard et Mikel Merino (Real Sociedad) auraient pu se faire une place dans cette équipe.

Et devant alors ? Un premier nom est évident, celui de Lionel Messi (FC Barcelone), meilleur buteur et passeur de cette saison avec vingt-cinq réalisations et vingt-et-une passes décisives. Le tout en ayant manqué plusieurs rencontres en première partie de saison. Son importance au sein du FC Barcelone n'est plus à prouver, et une saison de plus, l'Argentin a porté son équipe à lui seul. Un autre joueur offensif qui a fait des siennes cette saison n'est autre que son compatriote Lucas Ocampos (Séville FC). La première saison de l'ancien Marseillais en Liga a été aussi surprenante qu'impressionnante, étant le meilleur joueur offensif de cette belle équipe sévillane (quatorze buts et trois passes décisives). Ses qualités de dribbleur et sa nouvelle facette de finisseur ont régalé les Andalous qui ne s'attendaient probablement pas à voir le joueur à ce niveau. D'autant plus qu'il a été capable de reproduire ces bonnes performances à droite comme à gauche. Et pour la pointe de l'attaque, la rédaction a tranché en faveur de Karim Benzema (Real Madrid). L'attaquant français a été essentiel dans le titre obtenu par l'équipe de Zizou, avec vingt-et-une réalisations et ce statut de référence offensive parfaitement assumé. Pour ces trois postes d'attaque, de nombreux joueurs auraient aussi mérité une place. C'est le cas de Gerard Moreno (Villarreal), Mikel Oyarzabal et Portu (Real Sociedad), Jaime Mata (Getafe), Chimy Avila (Osasuna) ou Roger (Levante).

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires