Paris FC : le facteur X Morgan Guilavogui

Par Anas Bakhkhar
4 min.
Paris FC : le facteur X Morgan Guilavogui @Maxppp

Si le Paris FC participe à la course au titre en Ligue 2, les prestations de son attaquant Morgan Guilavogui n'y sont pas étrangères. L'international guinéen est l'un des atouts du club francilien, à seulement trois points du leader avant le déplacement à Nîmes ce samedi après-midi (15 heures).

«J’espère apporter ma générosité, ma bonne humeur, mon envie mais également mon altruisme car j’aime faire jouer les autres.» Dès son arrivée au Paris FC à l'été 2020, Morgan Guilavogui n'avait pas caché son allocentrisme pour aider son nouveau club à prétendre à la montée en Ligue 1. Et depuis le début de la saison actuelle, l'attaquant de 23 ans est monté en puissance : 11 buts inscrits et 4 passes décisives après 22 matchs de Ligue 2. Des statistiques offensives permettant au PFC de se mêler à la course au titre, actuellement dauphin de leader Toulouse avec la deuxième attaque du championnat (39).

La suite après cette publicité

Ajoutons à cela une série de 14 matchs sans la moindre défaite des hommes de Thierry Laurey depuis la mi-octobre (10 victoires, 4 nuls), lors desquels l'international guinéen a été décisif à 12 reprises - 9 réalisations et 3 assists, seul le Toulousain Branco van den Boomen fait mieux (4 b., 9 p.d.). La dernière performance en date avant le déplacement aux Costières pour y affronter le Nîmes Olympique, c'était le week-end dernier devant son public face à un concurrent direct à la montée, Sochaux (5e). Entré lors de la dernière demi-heure de jeu, il n'a eu besoin que de 9 minutes pour doubler la mise, avant d'offrir un caviar en profondeur pour Lamine Gueye trois minutes plus tard.

À lire Ça brûle pour Yassine Benzia à Qarabag !

L'atout offensif parisien

Arrivé chez les pensionnaires de Charléty il y a un an et demi, le premier exercice de Morgan Guilavogui a été compliqué par une opération aux adducteurs, interrompant une année 2020/2021 où il venait de connaître ses toutes premières titularisations en professionnel. Deux mois plus tard, changement d'entraîneur : René Girard laisse sa place à Thierry Laurey sur le banc, amenant ainsi son expérience engrangée avec Strasbourg, qu'il avait déjà fait monter lors de la saison 2016/2017 en remportant le championnat de Ligue 2. Devant compenser les départs du polyvalent Ali Abdi (SM Caen) et du milieu offensif Florian Martin (libre, puis à Valenciennes depuis janvier), l'ancien coach du Racing le comptait alors parmi les titulaires quasi-indiscutables dans son 4-2-3-1.

La suite après cette publicité

À gauche, à droite ou même dans l'axe de l'attaque parisienne, Morgan Guilavogui a connu tous les postes offensifs possibles avant de trouver son bonheur sur les ailes, où son sens de l'appel et sa qualité de percussion - avec et sans ballon - lui ont permis de faire la différence. Son efficacité face au but a sorti le PFC de plusieurs matches compliqués, notamment les succès en déplacement à Auxerre (doublé, 2-1) et lors de la réception d'Amiens (1-0). Et en plus de se montrer plus clinique dans le dernier geste, que ce soit dans le jeu ou sur penalty (3 réussis sur 3) le numéro 21 s'est également distingué dernièrement par des offrandes à ses coéquipiers avec 4 caviars délivrés, dont 3 depuis fin janvier seulement. Ces efforts ont été récompensés puisqu'il a remporté le titre de meilleur joueur de L2 du mois de décembre.

Cette palette technique élargie le hisse à la 5e place du classement des buteurs de l'antichambre du football français cette saison, en plus d'être meilleur buteur et meilleur passeur de son équipe. Pour illustrer cela, le Guinéen a réussi à convertir près de 32,3% de ses tirs en Ligue 2 (11 sur 34), soit l'attaquant le plus efficace comptant au moins 10 buts en championnat, devant l'Amiénois Aliou Badji (11 buts, 27,5%) et le Caennais Alexandre Mendy (13 réalisations, 26,5%). Et pour confirmer l'importance du l'ex-Toulonnais dans le parcours francilien, il faut se pencher sur le nombre de points gagnés grâce à ses réalisations : 15 unités, l'un des joueurs les plus décisifs si on se base sur ce critère. À Nîmes ce samedi après-midi (15h), Morgan Guilavogui aura donc l'occasion de se montrer et aider les siens à mettre la pression sur le TFC, qui recevra Dunkerque lundi prochain (20h45).

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité