Mercato : l'ASSE galère pour son opération dégraissage

Cet été, l'AS Saint-Etienne doit absolument réduire un effectif trop important en quantité. Plusieurs éléments ne seront pas retenus par les pensionnaires du stade Geoffroy-Guichard qui galèrent toutefois dans leur dégraissage.

Roland Romeyer, Bernard Caiazzo, Claude Puel à l'Etrat
Roland Romeyer, Bernard Caiazzo, Claude Puel à l'Etrat ©Maxppp

Une mission difficile. Cet été, les Stéphanois ont pour objectif de se séparer de plusieurs éléments puisque Claude Puel possède un effectif trop riche. « On doit réduire le groupe d’un point de vue sportif, mais aussi d’un point de vue financier. Le club était dans un projet de résultats à court terme, mais il ne peut plus suivre financièrement ce projet. On est à la "diète", on se doit de réduire l’effectif pour éventuellement faire quelques retouches, sinon ça ne sera pas possible. C’est le challenge de l’intersaison, en sachant que le mercato finit début octobre. Ce n’est pas évident à gérer», a confié le coach à RMC Sport récemment. Et pour ne rien arranger, les pensionnaires du stade Geoffroy-Guichard, qui ont misé sur Yvan Neyou et Adil Aouchiche, ont les plus grandes difficultés à dégraisser et libérer de la masse salariale cet été 2020.

La suite après cette publicité

Pour le moment, William Saliba (Arsenal), Loïc Perrin (retraite),Yohan Cabaye (fin de contrat), Makhtar Gueye (Ostende), Franck Honorat (Brest) ou encore Vagner Dias (Metz) ne sont plus présents. Mais l'écurie française espère bien se délester d'autres joueurs. Une longue liste dans laquelle on trouve Stéphane Ruffier. Sous contrat jusqu'en 2021, le portier de 33 ans a été mis à l'écart, puis réintégré avant d'être de nouveau écarté par Puel. Un entraîneur avec lequel les relations sont plus que fraîches et qui a octroyé le poste de gardien numéro un à Jessy Moulin. Un départ serait donc la meilleure solution pour le gardien français. Arrivé l'an dernier dans le Forèz, Miguel Trauco (28 ans) n'entre pas non plus dans les plans de l'ASSE.

Plusieurs départs pourraient intervenir

Interrogé par la radio péruvienne Radio Union, son représentant a confié : «Sur une échelle de 1 à 10, je pense que la chance que Miguel change d’équipe dans ce marché des transferts est de 5. L’offre de l’Olympiakos est réelle, mais je traite également d’autres propositions. Les trois propositions que Miguel a viennent d’Europe. Nous avons jusqu’au 5 octobre pour résoudre son avenir, sinon il devra continuer à se battre pour une place à Saint-Etienne». Une situation qui pourrait être aussi celle Loïs Diony (27 ans). Depuis plusieurs mercatos, le nom de l'attaquant sort du chapeau. Mais il est toujours resté. Cet été pourrait être enfin la bonne pour lui.

Selon nos informations, Kayserispor discute à son sujet. Mais l'écurie turque n'a pas formulé d'offre concrète à l'heure actuelle. Toujours en attaque, Wahbi Khazri (29 ans) pourrait aussi prendre la poudre d'escampette, alors qu'il lui reste deux années de contrat (juin 2022). Trabzonspor étudie cette piste d'après nos informations. Mais son salaire pourrait être un frein à l'opération. Il faut aussi préciser que son entourage ne serait pas séduit à l'idée de rejoindre la Turquie. D'autres joueurs comme Sergi Palencia ou Ryad Boudebouz pourraient aussi être liés à un départ durant ce mercato. Enfin, en ce qui concerne Yann M'Vila, un départ n'est pas prévu à l'heure actuelle, malgré quelques touches. Une source proche du club nous précise que les Verts écouteront les offres qui arriveraient pour lui. L'ASSE a encore un bon mois pour régler tous ces dossiers.

Plus d'infos

Commentaires