L'AS Roma, un rachat et des questions

L'AS Roma a officiellement changé de mains, Dan Friedkin ayant racheté les parts de James Pallotta. Une nouvelle qui ne sera pas sans conséquence sur le mercato giallorosso.

Nicolo Zaniolo sous les couleurs de l'AS Roma
Nicolo Zaniolo sous les couleurs de l'AS Roma ©Maxppp

«L'AS Roma confirme que cette nuit un accord est tombé entre l'actionnaire majoritaire actuel et le groupe Friedkin pour la vente du club.» Le communiqué officiel est tombé hier matin, l'AS Roma sera, d'ici le 31 août, la propriété de Dan Friedkin, homme d'affaires américain. Le temps de régler les derniers détails. Pour racheter les 86,6% du club de la Louve détenus par son compatriote James Pallotta, le Texan a accepté de débourser 591 M€, précisent les Giallorossi, cotés en Bourse, balayant la concurrence de Fahad Al Baker, investisseur venu du Koweït également sur les rangs.

La suite après cette publicité

«Nous tous, au groupe Friedkin, sommes heureux d'avoir fait les pas nécessaires pour faire partie de cette ville et ce club iconiques. Nous sommes impatients de conclure l'achat le plus rapidement possible et de nous plonger dans l'univers de la famille AS Roma», a réagi le nouvel homme fort de la maison romanista, décrit comme «discret et sérieux» par Il Messaggero. Une première opération séduction auprès d'un environnement que le collectionneur d'avions d'époque, 25e président de l'histoire de la formation transalpine, devra reconquérir. En effet, les relations entre les tifosi et la précédente direction étaient très fraîches, la faute à des propos parfois déplacés de Pallotta et des décisions hasardeuses dans la gestion du club, des employés ou des mercatos.

Priorité : conserver les cadres

Ce changement de tête offre une bouffée d'oxygène à l'écurie italienne, avec 85-90 M€ de liquidités immédiates injectées. Cette dernière ne sera ainsi pas dans l'obligation de vendre cet été, comme elle le craignait. Le clan Friedkin - le fils de Dan, Ryan, pourrait jouer lui aussi un rôle dans le futur organigramme du club - entend d'ailleurs prendre son temps pour bien évaluer la situation, notamment sur le plan sportif, avec un audit avancé du groupe. Une première étape importante en vue de la construction de l'effectif pour la saison prochaine. Une bonne nouvelle pour Paulo Fonseca, qui espère ainsi pouvoir dans un premier temps conserver ses cadres et joueurs majeurs.

On pense notamment à Nicolo Zaniolo (21 ans) et Lorenzo Pellegrini (24 ans), deux internationaux italiens, nouveaux symboles du public romain, qui étaient courtisés (la Juventus et Tottenham apprécient notamment le premier) et annoncés possiblement partants. Idem pour Edin Dzeko (34 ans) et Jordan Veretout (27 ans), cadres du technicien portugais. Il sera ensuite temps de réfléchir aux renforts, mais d'après le Corriere dello Sport, l'heure ne sera pas forcément aux dépenses déraisonnées cet été, même si un latéral gauche et un central sont fortement désirés.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires