Indice UEFA : la France déjà en grande difficulté !

Les clubs français ont connu l'une des pires entames de leur histoire récente en Coupe d'Europe. Pas une bonne nouvelle pour l'indice UEFA, qui, comme d'habitude, va avoir bien du mal à décoller cette saison...

Mbappé relève Neymar lors de PSG-MU
Mbappé relève Neymar lors de PSG-MU ©Maxppp

À l'heure de commencer une nouvelle saison européenne, les clubs français sont confrontés à toutes leurs contradictions. Comment briller en Coupe d'Europe sans hypothéquer ses chances en championnat ? Une équation difficile à résoudre comme chaque année, et ce, même si le parcours incroyable de l'OL et du PSG en Ligue des Champions la saison passée a été sans doute l'arbre qui a caché la forêt. Calée à une cinquième place à l'indice, qui ne sert finalement pas à grand-chose puisque ce sont les 4 premiers qui se taillent la part du lion, la France est bien au chaud largement devant le Portugal, mais loin derrière le quatuor de tête composé de l'Espagne, de l'Angleterre, de l'Italie et de l'Allemagne.

La suite après cette publicité

Et à la vue de la première semaine catastrophique réalisée par les clubs français sur la scène européenne, cela ne risque pas d'évoluer, d'autant que, dans le même temps, ses quatre adversaires ont réalisé un bien meilleur début de campagne que les Français, même si ce n'était pas trop difficile à la vue des piteuses prestations du PSG (défaite 1-2 au Parc face à Manchester United), de l'OM (défaite 1-0 sur la pelouse de l'Olympiakos) et de Nice (balayé 6-2 à Leverkusen). Le match nul de Rennes face à Krasnodar (1-1) et la belle victoire lilloise à Prague (1-4) ne parvenant pas à sauver les meubles...

La France perd déjà du terrain sur l'Allemagne et l'Italie

Car pendant ce temps là, les clubs anglais se sont baladés en Europe cette semaine avec 6 victoires et un nul pour Chelsea face à Séville (0-0). Les Italiens ont fait un peu moins bien, mais ont réussi à l'emporter à 4 reprises contre un nul et une défaite pour le Napoli, surpris à domicile face à l'AZ (0-1). Les clubs espagnols ont connu un peu plus de difficultés, à l'image de l'incroyable défaite à Madrid du Real face au Shakhtar Donetsk (2-3) et la déroute de l'Atlético à Munich face au Bayern (0-4). L'Allemagne, justement, a plutôt brillé, même si Dortmund a mordu la poussière à Rome face à la Lazio (1-3).

Ainsi, la France, qui avait déjà plus d'une dizaine de points de retard sur l'Italie et l'Allemagne, a encore creusé un peu plus le fossé qui la sépare de ses deux adversaires directs au quatrième strapontin synonyme de quatrième club qualifié en Ligue des Champions. Si les clubs français ne redressent pas rapidement la barre, la saison européenne de la France risque d'être une fois encore bien longue et s'achever bien rapidement...

Classement des nations au coefficient UEFA pour la saison 2019/20 (entre parenthèses, le nombre de clubs restants en compétition et le nombre de clubs qualifiés cette saison pour les compétitions européennes) arrêté au 23/10/20 :

    1. Israël 5.000 (2/4)
    1. Angleterre 4.785 (7/7)
    1. Ecosse 4.500 (2/4)
    1. Italie 4.428 (7/7)
    1. Espagne 4.214 (7/7)
    1. Allemagne 4.071 (6/7)
    1. Hongrie 4.000 (1/4)
    1. Norvège 4.000 (1/4)
    1. Danemark 3.625 (1/4)
    1. Pologne 3.500 (1/4)
    1. France 2.916 (5/6)

Classement des nations au coefficient UEFA sur les cinq dernières saisons (entre 2015 et 2020) :

    1. Espagne 82.569
    1. Angleterre 80.997
    1. Italie 63.581
    1. Allemagne 62.427
  • 5. France 51.081

    1. Portugal 41.479
    1. Russie 37.049
    1. Belgique 33.700
    1. Pays-Bas 32.800
    1. Autriche 31.825

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires