Rennes : Florian Maurice rêve de Nabil Fekir

Courtisé depuis des années par les meilleurs clubs européens (Liverpool, Chelsea, Real Madrid), Nabil Fekir plaît particulièrement au directeur sportif rennais Florian Maurice, qui compte bien saisir sa chance pour déloger le milieu offensif du Real Betis.

Nabil Fekir sous les couleurs du Betis Seville en Liga
Nabil Fekir sous les couleurs du Betis Seville en Liga ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le staff et la cellule de recrutement du Stade Rennais ont face à eux un chantier. Celui du milieu de terrain a été érigé comme prioritaire. Avec les départs probables de Steven N'Zonzi et Clément Grenier (le prêt du premier se termine cet été, le second est en fin de contrat en juin), les envies de départ de James Léa Siliki et le très courtisé Eduardo Camavinga, une refonte est pensée et souhaitée. Le SRFC explore des dizaines de pistes depuis plusieurs mois. Certains, en interne, poussent pour des profils jeunes à fort potentiel.

C'est dans ce cadre, par exemple, que des négociations avec l'international U21 belge du KV Malines Aster Vranckx (18 ans) avaient été entamées, mais le milieu de terrain a décliné la proposition pour s'engager avec le VfL Wolfsbourg, club qu'il rejoindra à la fin de la saison. Parallèlement, Florian Maurice a établi une première liste de renforts potentiels pour renforcer ce secteur. Dans l'esprit du dirigeant breton, un profil expérimenté avec des caractéristiques techniques au-dessus de la moyenne est alors ciblé en priorité.

Florian Maurice veut tenter le coup

Un nom se dégage alors : Nabil Fekir. Sous contrat jusqu'en juin 2023 avec le Betis, le milieu de terrain réalise une saison intéressante avec le club espagnol (2 buts et 6 passes décisives). La relation forte entre les deux anciens Lyonnais est l'un des arguments sur lequel compte s'appuyer le directeur sportif de Rennes pour convaincre l'international français (24 sélections, 2 réalisations). Les deux hommes ont toujours gardé un lien fort. Rennes est suffisamment intéressé pour se pencher sur la faisabilité de l'opération. Les départs des plus gros salaires, dont Steven N'Zonzi et Clément Grenier, qui perçoivent respectivement environ 400 000 € et 260 000 € mensuels, permettraient aux dirigeants bretons de consentir un effort non négligeable

Dans les faits, cette ambition a-t-elle vraiment une chance d'aboutir ? Rien n'est impossible. Et les dirigeants du Stade Rennais, qui planchent sur d'autres profils, sont remplis d'ambitions. Mais financièrement, sans faire des folies, Florian Maurice s’est donné la chance de nourrir la réflexion de Nabil Fekir. Et il devrait avoir l'appui du nouveau coach du club breton Bruno Genesio, qui connaît bien le champion du monde 2018 pour l'avoir coaché plusieurs saisons à l'OL en faisant même son capitaine.

Plus d'infos

Commentaires