PSG : Carlos Soler règle ses comptes avec Valence !

Dans un entretien accordé aux médias locaux de Valence, le nouveau joueur du PSG est revenu sur son départ.

Carlos Soler pose avec son nouveau maillot (crédit photo @psg)
Carlos Soler pose avec son nouveau maillot (crédit photo @psg) ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce fut la surprise du chef du dernier mercato estival. Luis Campos et ses hommes ont décidé de s'offrir l'international espagnol Carlos Soler en toute fin de marché, alors que son nom n'avait pas du tout filtré précédemment. Contre 18 millions d'euros environ, le club de la capitale s'est offert celui qui était l'un des cadres de Valence, particulièrement apprécié pour sa polyvalence outre-Pyrénées.

Pour l'instant, difficile de vraiment le juger puisqu'il n'a joué que quelques minutes sous sa nouvelle tunique, réparties sur trois rencontres toutes compétitions confondues. Mais en Espagne, il fait parler de lui ces dernières heures puisqu'il a accordé une interview à deux médias de la rencontre, Levante-EMV et Superdeporte, dans lesquels il est revenu sur son difficile départ de son club formateur. Il faut dire que les Ches lui ont aussi proposé un nouveau contrat au tout dernier moment pour qu'il ne parte pas à Paris.

Il pense déjà à un retour

« Moi, je demandais un contrat de longue durée parce que je voulais être lié au club pendant longtemps. De 25 ans à 33, 34 ou 35 ans, être lié toute ma vie à Valence. Un contrat de longue durée, de 8, 9 ou 10 années. En Espagne, c'est autorisé et c'est ce que je demandais au club. Ils ne me l'ont pas proposé. Je n'ai rien à reprocher, c'est leur décision, ils ont considéré que c'était ce qu'ils devaient faire, et bien c'est comme ça. C'est le foot », a expliqué le milieu de terrain.

« Bien sûr ça m'a fait de la peine de partir, mais je ne le prends pas comme quelque chose de personnel, et j'espère que c'est pareil dans l'autre sens et qu'il n'y a pas de rancœur contre moi », a-t-il ajouté, avant d'ouvrir, déjà, la porte à un retour : « en tant que supporter, c'est sûr que je vais revenir, et en tant que joueur, bien sûr que j'aimerais revenir un jour. Valence c'est chez moi et je ne vais pas dire non ». Le message est passé.

Plus d'infos

Commentaires