Claude Puel joue cartes sur table pour le mercato de l'ASSE

Au cours d'un long entretien, Claude Puel s'est montré très clair sur ce qu'il fallait attendre du mercato estival de l'ASSE.

Claude Puel à l'ASSE
Claude Puel à l'ASSE ©Maxppp

La langue de bois, très peu pour lui. Longuement interrogé par Le Progrès sur le début de la préparation de l'AS Saint-Étienne, Claude Puel a évoqué sans détour le mercato estival des Verts. Un discours de vérité sans fausse promesse à l'attention des supporters foréziens.

La suite après cette publicité

«On ne cache pas qu’il reste une saison difficile. En juillet 2022, une nouvelle page va s’ouvrir pour l’ASSE avec des possibilités d’investissement parce qu’on aura rétabli les équilibres financiers. Jusque-là, il va falloir se battre sans possibilité d’un recrutement digne de ce nom, c’est assumé», a-t-il lâché, plus que transparent.

Des coups, rien d'autre

«Il y a des souhaits. Mais est-ce qu’ils sont réalisables ?», a-t-il poursuivi avant de donner la marche à suivre pour cette fenêtre des transferts. «Dans notre situation, il faut faire des trouvailles», a-t-il expliqué, rappelant les jolis coups Yvan Neyou (24 ans) et Yvann Maçon (22 ans), piochés respectivement à Braga et à Dunkerque en 2020, satisfactions des dernières campagnes de recrutement.

Dans l'attente d'une réponse de Romain Hamouma (34 ans) au sujet d'une prolongation, le technicien stéphanois n'a pas non plus fermé la porte à un gros départ d'ici la fin du marché. «Si une opportunité de vente respecte la valeur du joueur et ce qu’on en pense, on est obligé d’y faire cas. Je préférerais garder tous mes joueurs, capitaliser dessus, mais il faut vivre», a-t-il conclu. Le ton est donné.

Plus d'infos

Commentaires