Pourquoi les Ligues européennes privilégient le Championnat aux Coupes d'Europe

L'UEFA a reporté l'Euro 2020, dans l'optique de terminer les compétitions européennes et les championnats domestiques. Pour les différentes Ligues, c'est bien le championnat qu'il est indispensable de voir aller à son terme.

Ce sont bien les championnats locaux qui seront favorisés par rapport aux coupes européennes.
Ce sont bien les championnats locaux qui seront favorisés par rapport aux coupes européennes. ©Maxppp

Si vous n'aviez la possibilité de ne voir qu'une compétition aller au bout cette saison, que choisiriez-vous entre la Ligue 1, la Ligue des Champions et la Ligue Europa, ou l'Euro 2020 ? Cette question est finalement le point principal des discussions actuelles menées entre l'UEFA et les différentes fédérations et ligues européennes. Chacun défend son pré carré mais la logique économique s'impose. L'instance européenne a accepté de reporter le Championnat d'Europe des Nations pour faire de la place au calendrier et maintenir l'espoir de mener à son terme ses deux compétitions phares que sont la Ligue des Champions et la Ligue Europa.

La suite après cette publicité

Mais dès les premiers échanges avec les principaux pays, elle a compris que ces derniers privilégiaient leurs championnats domestiques. Les raisons sont nombreuses. Et principalement d'ordre financière. Prenons l'exemple de la Ligue 1. Au moment de la suspension du championnat vendredi dernier, il restait 10 journées de L1 et autant en L2 à disputer. L'occasion de faire le plein pour les clubs sur la billetterie, le sponsoring et les droits télé. Ces recettes qui s'envoleraient en cas d'arrêt définitif de la compétition menaceraient l'existence même des plus petits d'entre eux.

Dans les colonnes de L'Equipe, le président du conseil de surveillance de l'AS Saint-Etienne, Bernard Caïazzo a exposé cette situation. « Si on ne finit pas les Championnats européens, un grand nombre de clubs, un peu partout en Europe, vont être sinistrés. Les effets financiers seraient énormes avec un quart des recettes qui partiraient en fumée. Même si on doit finir en juillet ou en août, on doit achever la saison. » Bernard Caïazzo est également le président du syndicat des clubs de L1, Première Ligue. Ce même syndicat estime les pertes à plusieurs centaines de millions d'euros en cas d'arrêt définitif du championnat. Des prestataires de service pour chaque rencontre à domicile aux droits télé en passant par le poste principal de dépense, le salaire des joueurs, les pertes seraient monstrueuses et surtout dévastatrices pour les clubs aux budgets les plus serrés.

Les petits clubs en quête de survie

En Angleterre, il est déjà demandé aux clubs de Premier League de fournir de l'aide aux clubs des divisions inférieures pour les maintenir en vie durant cette période financièrement compliquée. Sans aucun revenu mais avec les dépenses inhérentes à l'existence d'un club, les difficultés s'accumulent forcément. Pour les Fédérations et Ligues européennes, l'impact d'un arrêt définitif des compétitions domestiques serait bien plus dramatique que celle de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa. Ces dernières rapportent énormément d'argent, mais logiquement à moins de clubs et pas aux plus démunis. Pour les plus faibles, les droits télé représentent la principale manne financière. Hier, nous vous relayions les nombreuses déclarations des différents dirigeants du football en Italie, en Allemagne ou en France, soulignant leur volonté de prioriser leurs championnats. L'UEFA sait aussi qu'il sera plus simple de bâtir la compétition de la prochaine saison en se basant sur les résultats définitifs des championnats, plutôt que sur les décisions, potentiellement différentes de chaque ligue (annulation de la saison, gel du classement au moment de la suspension, etc).

L'UEFA a pris la mesure du problème et semble décidé à allier ses forces pour bâtir un calendrier où toutes les compétitions, domestiques et européennes, pourraient aller à leur terme. Ce qui représente un sacré chantier. Il reste 11 journées à disputer en Liga, 12 en Serie A, 9 en Premier League et en Bundesliga, 10 en Ligue 1 plus les finales ou demi-finales des Coupes Nationales. Du côté de l'UEFA, il faut trouver 6 dates pour la Ligue des Champions et 7 pour la Ligue Europa. Le tout sans savoir encore quand il sera possible de réinvestir les terrains de football.

Articles recommandés

Commentaires