PSG-OM : la colère noire de Leonardo sur l'arbitrage

Au terme d'un match musclé entre les deux équipes, l'OM s'est imposé face au PSG après neuf ans de disette. Interrogé sur une fin de match rocambolesque, Leonardo a critiqué ouvertement l'arbitrage de monsieur Brisard.

Leonardo à la descente du bus du PSG
Leonardo à la descente du bus du PSG ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Olympique de Marseille a rompu le signe indien face au PSG. Après neuf ans de disette face au champion de France, l'OM a raflé la mise (1-0) grâce à une réalisation de Florian Thauvin. Un énorme coup réalisé par les hommes d'André Villas-Boas qui signent ainsi leur deuxième succès de la saison. Pour le Paris Saint-Germain, c'est la soupe à la grimace. Avec deux défaites consécutives en deux matchs de Ligue 1, la situation parisienne devient compliquée sur le plan comptable. Outre ce succès marseillais au Parc des Princes, le PSG a vu trois joueurs expulsés en fin de match (Kurzawa, Paredes et Neymar), et deux côtés phocéen (Benedetto et Amavi).

Un Classique rocambolesque qui a vu également l'arbitre monsieur Brisard dégainer quatorze cartons jaunes. Un contexte incroyable qui a provoqué les foudres du directeur sportif parisien Leonardo. Le principal protagoniste a stigmatisé l'attitude du corps arbitral ce soir. « 14 cartons jaunes, 5 rouges, le match était hors de contrôle, c’est la première chose à dire. Je ne vais pas défendre des comportements indéfendables. Mais honnêtement je ne comprends pas, un clasico à la 3e journée, après tout ça, personne n’est dans les bonnes conditions, à 100 %… Après, je ne comprends pas pourquoi un match comme ça on n’a pas Turpin ou Buquet. On a un arbitre de 34 ans, qui a fait un match d’EL, une finale de CDL, qui n’a pas l’expérience pour un match comme ça, » confie ainsi Leonardo au micro de Téléfoot.

Ce dernier s'interroge donc sur la nomination de l'arbitre pour un match d'une telle importance, mais aussi sur les décisions prises par monsieur Brisard ce soir. « Il est encore en chemin, mais ce n’est peut-être pas le moment de faire un clasico. On a besoin d’arbitres comme ça pour ce genre de match. Je ne parle pas de défaite, le match tu perds tu gagnes. Même la Var je n'ai pas compris, le premier but de l’OM est hors jeu et le deuxième n’est pas hors jeu je crois ; Le numéro 3, il a fait une faute à Neymar pas sanctionnée à la première minute, pendant le match deuxième faute qui vaut jaune alors que c’était jaune. Si tu as deux arbitres, Turpin et Buquet, dans l’élite, ils devaient être là. Ils sont plus préparés pour ce genre de situation, » estime ainsi Leo. Reste à savoir désormais ce que va en penser la Commission de Discipline qui se réunira dans les prochains jours pour analyser cette fin de match dantesque...

Plus d'infos

Commentaires