MU défend son mercato

Ed Woodward, le grand patron de Manchester United, lors d'un match des Red Devils
Ed Woodward, le grand patron de Manchester United, lors d'un match des Red Devils ©Maxppp

A l'occasion d'une conférence de presse téléphonique organisée ce mercredi, Ed Woodward a évoqué le mercato des Red Devils. Un mercato dont le vice-président exécutif de Man Utd est content. Ses propos sont relayés par le Manchester Evening News. «Nous sommes satisfaits de nos récentes recrues dans l'équipe première avec Donny van de Beek et Alex Telles, deux joueurs que nous suivions depuis longtemps dans le cadre de notre recrutement; et Edinson Cavani, un top attaquant qui apporte une nouvelle option pour notre ligne d'attaque. Nous sommes aussi ravis des arrivées de Facundo Pellistri et Amad Diallo, qui nous rejoindront en janvier prochain. Ce sont deux jeunes talents prometteurs que nous avons aussi beaucoup observé».

La suite après cette publicité

Puis, le dirigeant mancunien a défendu le recrutement de son club durant une période particulière avec le coronavirus. «Bien que notre engagement en matière d’investissement demeure, il doit être contrebalancé par la reconnaissance de l’environnement extrêmement difficile auquel nous sommes confrontés, ainsi que tous les clubs de football, en ce moment. Permettez-moi de partager quelques observations initiales sur la fenêtre de transfert de cet été. Les dépenses concernant les transferts dans les cinq grandes ligues européennes ont baissé de 40% cet été, en raison à la fois d'un volume de transactions plus faible et de frais moyens inférieurs. Il n'y a pas eu de transaction supérieure à 100 M € pour la première fois en 5 ans. Il y a eu une réduction de près de 30% des frais moyens pour les 30 principaux transferts. Il y a eu une augmentation significative de la part des transferts gratuits et des prêts. Au niveau des clubs, beaucoup de nos pairs ont fait preuve de prudence. Bien sûr, il y avait une ou deux dépenses aberrantes dans l'autre sens, notamment Chelsea, qui compensait son incapacité à être actif pendant leur interdiction de transfert à l'été 2019. Mais il faut regarder à travers plusieurs fenêtres pour avoir une perspective plus claire; et comme je l'ai mentionné plus tôt, notre investissement net global au cours des 3 dernières fenêtres de transfert se compare très favorablement à nos pairs».

Articles recommandés

Commentaires