Newcastle va disposer d'un budget hors norme pour le mercato

Grâce à son nouveau richissime propriétaire, Newcastle United aura dans ses mains une enveloppe mercato absolument énorme. Mais la situation sportive du club invite à la prudence.

La statue de Sir Bobby Robson devant Saint James Park
La statue de Sir Bobby Robson devant Saint James Park ©Maxppp
La suite après cette publicité

Les supporters des Magpies peuvent hurler leur joie. Après 14 ans d'une présidence franchement décevante par rapport aux ambitions promises, Mike Ashley a cédé Newcastle United pour environ 350 M€ à un consortium saoudien, porté en grande majorité par le Fonds public d'investissement (FIP) de ce pays du golfe persique. Le club du nord de l'Angleterre appartient, pour la faire courte, à la famille royale saoudienne. Cette dernière compte utiliser sa nouvelle acquisition à bon escient.

L'Arabia Saoudite veut montrer à la scène internationale qu'elle peut également investir massivement dans le sport et s'en servir pour étendre son influence, comme le font déjà ses voisins, son allié les Émirats arabes unis en détenant Manchester City, et son rival, le Qatar, avec le PSG. «Nous avons les mêmes ambitions que Manchester City et le PSG en termes de trophées, c'est vrai, mais cela prendra du temps. Oui, nous voulons gagner la Premier League d'ici cinq à dix ans. Cette prise de contrôle est extrêmement transformatrice. Nous voulons voir des trophées. Mais pour cela, nous avons besoin d'investissements, de temps, de patience et de travail d'équipe», a même reconnu Amanda Staveley.

Un budget mercato de 220 M€

La nouvelle figure du club souhaite frapper fort et on apprend par le biais du Telegraph que la direction dispose d'ores et déjà d'une enveloppe de 190 M£, soit 220 M€. Un budget faramineux qui pourra être dépensé dès le mois de janvier dans son entièreté, sans même être inquiété par les règles de fair-play financier de la Premier League (pas celui de l'UEFA qui est en passe d'être supprimé). C'est ce qu'explique en détail le média anglais dans ses colonnes et c'est grâce au désormais ex-propriétaire des Toons.

Ce dernier n'a pas réalisé beaucoup d'investissements ces dernières années que ce soit dans les structures et sur le marché des transferts. C'est même le club anglais de ce niveau qui a le moins dépensé. Cela offre une marge de manœuvre plus importante à la nouvelle direction. Dans les faits, les règles de la Premier League permettent aux clubs d'enregistrer jusqu'à 15 M£ de pertes sur une période de 3 ans. Si les Magpies ont même réalisé 38 M£ de bénéfice au cours de cette période, le règlement fait monter cette barre à 105 M£ de pertes en cas d'investissements de minimum 30 M£ par saison. Ça devrait être le cas de Newcastle ces prochaines années. La Premier League accorde également une allocation de 50 M£ aux clubs gérant un centre de formation. C'est encore le cas des Magpies.

Les nouveaux propriétaires veulent être prudents

En d'autres termes, Newcastle est dans les clous de la Premier League grâce à une gestion sans risque économique de Mike Ashley (mais pas sans risque sportif) mais ce sont bien les Saoudiens qui vont en profiter. Cependant, la nouvelle direction ne compte pas faire n'importe quoi non plus. Consciente de la réalité sportive du club (une 19e place au classement sans aucune victoire, 16 buts encaissés en 7 matches, soit la plus mauvaise défense du championnat), elle ne compte pas dépenser ces 220 M€ en une seule fenêtre mais plutôt repartir cette somme sur les 4 prochains mercatos. La prudence est donc de mise après ce début de saison complètement raté. Et la donne ne serait pas du tout la même avec un club en Championship.

Plus d'infos

Commentaires