Le casting 5 étoiles du Bayern Munich pour remplacer Thomas Tuchel

Par Dahbia Hattabi
5 min.
Zinédine Zidane durant une rencontre de Ligue des champions @Maxppp

Le Bayern Munich et Thomas Tuchel vont se séparer à l’issue de la saison 2023-24. La course à sa succession est d’ores et déjà ouverte.

Le Bayern Munich a tranché. Ce mercredi, les pensionnaires de l’Allianz Arena ont officialisé le départ de Thomas Tuchel à la fin de l’exercice 2023-24. Le technicien de 50 ans, arrivé fin mars 2023 pour remplacer Julian Nagelsmann, n’a pas réussi à relancer la machine bavaroise. Outre les résultats décevants, ses relations glaciales avec certains cadres ou encore certains de ses choix ont conduit à sa perte et donc à ce communiqué publié en fin de matinée. Les deux parties se sont entendues pour se quitter d’un commun accord comme l’a précisé TT.

La suite après cette publicité

«Nous avons convenu que nous mettrons fin à notre collaboration après cette saison. D’ici là, mon équipe d’entraîneurs et moi-même continuerons bien sûr à faire tout notre possible pour assurer un maximum de succès.» Le chapitre Tuchel prendra donc fin dans quelques semaines au plus tard. Mais les dirigeants vont déjà devoir se mettre en quête d’un successeur. Plusieurs noms sont d’ailleurs sortis du chapeau. Celui qui revient le plus est celui de Xabi Alonso. Comme évoqué sur notre site, le profil et le travail du coach espagnol au Bayer Leverkusen sont très appréciés.

À lire Bayern Munich : Thomas Tuchel se méfie du Real Madrid

Xabi Alonso, la piste n°1

De plus, il présente l’avantage de bien connaître la maison, lui qui a joué là-bas. Mais les Bavarois, qui aiment piocher chez les concurrents et qui ont déjà contacté le clan Xabi Alonso, ont un petit problème qui se nomme Liverpool. Les Reds en pincent aussi pour l’ancien joueur du Real Madrid. Ils voient en lui le successeur de Jürgen Klopp. Ce dernier pourrait aussi être une solution pour le Bayern Munich si le plan A venait à échouer. En Angleterre, l’ex-entraîneur du BVB a réussi des merveilles avec le club de la Mersey, qu’il a mené au succès en Premier League ou encore en Ligue des Champions. Sa solide expérience du très haut niveau et sa parfaite connaissance du foot allemand seraient un gros plus.

La suite après cette publicité

Mais ce n’est pas forcément le nom qui ressort le plus après celui de Xabi Alonso. Depuis quelques jours, la presse italienne et allemande évoquent la piste menant à Zinedine Zidane. Libre depuis son départ de la Casa Blanca, le Français avait les Bleus dans un coin de la tête. Mais Didier Deschamps a prolongé. Même chose pour le Real Madrid, où Carlo Ancelotti a étendu son bail. Sans club, Zizou veut reprendre du service comme il l’a avoué à plusieurs reprises. Le Bayern Munich coche de nombreuses cases puisqu’il s’agit d’un très gros club, ambitieux et qui jouera à fond sur tous les tableaux.

Zidane est aussi suivi

Seul problème, ZZ préférerait entraîner dans un pays où il maîtrise la langue, même si il voit le Rekordmeister comme une grande institution digne du Real Madrid. Ce qui n’est pas le cas en Allemagne. Mais les Bavarois sont vraiment séduits. Sky Germany indique que les dirigeants apprécient son aura et son expérience, ainsi que le fait qu’il soit disponible très rapidement. Pour le moment, il n’y a encore rien de concret à ce stade, alors qu’un proche du Français a confié auprès de Sport1 être plutôt confiant dans ce dossier. Mais nul doute que cela devrait s’accélérer après l’annonce du départ de Tuchel. Idem pour Hans Dieter Flick. Libre depuis la fin de son aventure avec la sélection allemande, il est toujours dans les petits papiers de la direction munichoise.

La suite après cette publicité

SportBild a indiqué la semaine dernière que le club pense à son retour, lui qui a dirigé avec succès l’équipe par le passé. De son côté, Flick est aussi attentif à ce qu’il se passe en Bavière, lui qui vit à 40 kilomètres du centre d’entraînement. Disponible et proche, il coche de nombreuses cases. Pourtant, la presse ibérique assure qu’il veut rejoindre le FC Barcelone, où Xavi va s’en aller à la fin de la saison. L’ancien sélectionneur allemand prend même des cours d’espagnol.

Plusieurs entraîneurs sont intéressés

Autre profil étudié : celui de Sebastian Hoeneß. Le neveu du président d’honneur du Bayern Munich, Uli Hoeneß, fait du bon boulot avec Stuttgart, qui est troisième de Bundesliga. Un entraîneur d’avenir qui pourrait être un pari. Outre la folle rumeur Thomas Müller, d’autres grands entraîneurs, eux, ont fait des appels du pied au Bayern Munich. José Mourinho, qui a été limogé de l’AS Roma en janvier dernier, est très intéressé par ce poste. Le Portugais, qui a connu des succès dans plusieurs ligues, rêve d’entraîner le géant allemand. Idem pour Antonio Conte, prêt à rejoindre le club de Bundesliga. Plusieurs candidats sont donc sur la ligne de départ pour cet été.

La suite après cette publicité

Mais si les Munichois décidaient de se séparer de Tuchel avant la fin de la saison, Sky Germany explique que l’écurie allemande a déjà coché un nom pour assurer l’intérim : celui d’Ole Gunnar Solskjaer. Une piste surprenante mais pas tant que ça au final. L’ancien coach de Manchester United, sans emploi depuis novembre 2021, connaît très bien le directeur sportif bavarois, Christoph Freund. Ce dernier le suit depuis des années et apprécie son style. Aucune discussion sérieuse n’a eu lieu, mais son nom est cité. En cas d’arrivée, il aurait donc un peu de temps pour relancer le club et pourquoi pas devenir une solution à long terme. Il figure donc parmi les entraîneurs suivis, avec Xabi Alonso en priorité et Zinedine Zidane en plan B. Le casting est ouvert à Munich.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité