FC Barcelone : l'Inter commence à revoir le prix de Lautaro Martinez au rabais...

Les dirigeants de l'Inter seraient désormais moins gourmands pour leur attaquant argentin, convoité par le FC Barcelone depuis des mois déjà.

Lautaro Martinez en action avec l'Inter Milan
Lautaro Martinez en action avec l'Inter Milan ©Maxppp

C'est un feuilleton qui revient de façon incessante, et on peut le dire, l'Inter a remporté ce deuxième round face au FC Barcelone. Avec cette clause libératoire fixée à 111 millions d'euros pour le début du mois de juillet, les Lombards étaient en position de fragilité. "Heureusement" pour eux, le coronavirus est passé par là, et a mis en difficulté un Barça aux finances déjà peu reluisantes avant la crise.

La suite après cette publicité

Les Catalans n'ont donc pas pu lever cette clause qui pourrait être jugée abordable en temps normal et compte tenu des prix pratiqués sur le marché. Une première victoire pour les Intéristes, qui avaient perdu le premier round, ne parvenant pas à trouver un accord avec leur buteur pour une prolongation, alors que les Barcelonais s'étaient déjà mis d'accord avec le joueur de l'Albiceleste.

L'Inter ouvert à un transfert ?

Et voilà que le Corriere della Sera dévoile de nouvelles informations sur la situation de l'ancien du Racing Avellaneda. Visiblement, les Milanais seraient désormais moins gourmands pour leur joueur offensif de 22 ans. La direction intériste ne demanderait maintenant "que" 90 millions d'euros pour Lautaro Martinez. Un prix qui reste élevé, surtout pour le FC Barcelone, mais qui montre que les Milanais ne sont finalement peut-être pas si solides financièrement.

Josep Maria Bartomeu et ses équipes vont continuer de tenter de faire baisser ce prix en incluant des joueurs dans l'opération, comme c'est le cas depuis le début des négociations. Mais ce premier geste de l'Inter a probablement considérablement fait avancer les discussions, et la fenêtre de tir du FC Barcelone commence ainsi à s'agrandir un peu plus...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires