Le Real Madrid de Raúl González met tout le monde d'accord

Mardi après-midi, le Real Madrid affrontera Benfica en finale de l'UEFA Youth League. L'équipe dirigée par Raúl González peut remporter le premier titre de son histoire dans la compétition. Et l'ancien buteur merengue récolte de nombreux éloges en Espagne.

Raúl dans sa zone technique pendant un match de Youth League
Raúl dans sa zone technique pendant un match de Youth League ©Maxppp

Au Real Madrid, comme dans beaucoup d'autres grosses écuries européennes, on n'hésite plus à confier des responsabilités importantes aux grands noms de la maison. Zinedine Zidane a par exemple été l'entraîneur du Real Madrid Castilla avant de prendre le contrôle de l'équipe première, en plus d'avoir été l'adjoint de Carlo Ancelotti. Santiago Solari a lui aussi entraîné l'équipe B du club de la capitale, alors que Guti a eu les U19 sous ses ordres. D'autres, comme Roberto Carlos, ont des rôles d'ambassadeurs. Et aujourd'hui, c'est Raúl González, qu'on ne présente plus, qui est l'homme à la mode du côté de Valdebebas.

La suite après cette publicité

Le légendaire attaquant espagnol est l'entraîneur du Castilla, avec qui il a terminé à la septième place de son groupe en troisième division, à seulement cinq points des places de playoff pour la montée, avant que le football ne soit interrompu en Espagne (seules la Liga et la D2 ont repris). Une petite consécration pour lui, qui en l'espace d'un an, est passé par l'équipe cadetes (U17), l'équipe B des juveniles (U19) et a maintenant pris, temporairement, les commandes de l'équipe A des U19 pour cette UEFA Youth League. Après le départ de Dani Poyatos, l'entraîneur de l'équipe, pour l'Olympiakos, les Merengues ont décidé de faire confiance à leur emblématique numéro 7 pour cette compétition qu'ils n'ont encore jamais remporté. Il récupère ainsi un groupe où beaucoup de joueurs seront promus en équipe B sous ses ordres la saison prochaine, et il a également pu faire redescendre quelques jeunes éléments du Castilla qu'il connaît en U19. Et le parcours des U19 madrilène est parfait, puisqu'ils ont sorti la Juventus, l'Inter et Salzbourg, sans jamais vraiment trembler.

Mais le Raúl entraîneur, ça donne quoi ?

Ceux qui ont suivi ses aventures sur le banc des différentes équipes de jeunes des Blancos sont unanimes sur un sujet : le Raúl entraîneur ressemble énormément au Raúl joueur. On évoque ainsi un entraîneur très travailleur et complètement dévoué à son job, ce qui n'est pas toujours le cas des anciens joueurs propulsés dans ces rôles. Plus qu'un tacticien hors pair, l'Espagnol est un entraîneur capable d'insuffler un état d'esprit et un caractère de vainqueur à ses troupes. D'où cette remontée face à la Juventus (3-1) en huitièmes par exemple, où l'équipe s'est bien remise d'une ouverture du score en début de match des Turinois. Le tout, avec une exigence énorme et la volonté d'exploiter du mieux possible le potentiel des joueurs qu'il dirige. Ses déclarations après la qualification pour la finale - « le Real Madrid n'est heureux que quand il gagne » - symbolisent bien cet ADN madrilène qu'il comprend à merveille et qu'il transmet à ses jeunes hommes depuis son banc de touche.

Il faut dire que celui qui a aussi défendu les couleurs de Schalke 04 peut s'appuyer sur un groupe dans lequel on retrouve des jeunes très prometteurs. Le milieu de terrain organisateur Antonio Blanco (20 ans) fait ainsi des merveilles dans l'entrejeu, bien accompagné par Ivan Morante, avec un profil plus créateur et que nous vous présentions déjà sur Foot Mercato. Le latéral gauche Miguel Gutiérrez (19 ans) a déjà tapé dans l’œil de Zidane alors que dans le secteur offensif, Sergio Arribas (18 ans), Marvin (20 ans), Juan Latasa (19 ans) mais surtout Israel Salazar (17 ans) sont promis à une grande carrière. Au Real Madrid, on compte énormément sur Raúl pour accompagner ce beau monde dans sa progression et que la transition entre les équipes de jeunes et l'équipe première soit le plus facile possible pour ces jeunes dans les années à venir. En parlant d'équipe première, les médias madrilènes font de Raúl le candidat numéro un pour prendre la relève de Zinedine Zidane quand ce dernier décidera de partir. Les dirigeants madrilènes seraient particulièrement séduits par son profil et sa façon de travailler. L'avenir s'annonce radieux pour l'ancien numéro 7...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires