Areola sera titulaire ce samedi

Du côté de l’Espagne, le feuilleton des gardiens du Real Madrid continue de faire la Une. Cette fois c’est Alphonse Areola qui fait les gros titres. « Un gardien de garde » s’amuse As, qui explique que l’absence de Courtois ouvre la porte des cages du Real pour le Français. Au moins pour le match de ce samedi face à Grenade. Le portier prêté par le PSG est aussi en couverture de Marca. « Areola et 10 de plus », titre le média ibérique, qui ajoute que les absences de Marcelo, Nacho et Mendy obligent Zidane à inventer un nouveau latéral gauche. Qui sera aligné sur le flanc gauche de la défense ? Réponse cet après-midi à 16h (match à suivre en direct sur notre direct commenté).

Inter-Juve sera retransmis dans 200 pays

En l’Italie, le choc du championnat a lieu ce week-end entre l’Inter et la Juve ! Un sacré duel en perspective, tout le pays semble déjà impatient de voir ce match qui aura lieu dimanche. Le Corriere dello sport parle d’un « derby mondial ». Un « Inter-Juve qui fait tomber record sur record ». Le match se jouera à guichets fermés devant 76 000 spectateurs. Une billetterie qui représente la somme de 6,5M€ note le Corriere dello sport, qui ajoute que 20% des billets ont été achetés depuis l’étranger. En tout, 100 nationalités différentes seront présentes dans le stade pour assister à une rencontre retransmise dans plus de 200 pays.

« Je ne m’enfuirai pas comme un petit enfant »

En Angleterre, c’est Mauricio Pochettino qui fait les gros titres. Son équipe est plus que jamais dans la tourmente, après deux défaites en championnat et une humiliation en Ligue des Champions à domicile face au Bayern. Mais Pochettino tient bon, et fait face à la tempête médiatique. « Je ne m’enfuirai pas comme un petit enfant », peut-on lire en Une du Sun. Du point de vue personnel l’entraîneur argentin assume, et du point de vue collectif il prône la cohésion. « C’est un moment pour rester unis, a-t-il affirmé. Il ne fait aucun doute que nous restons ensemble et que nous allons trouver le moyen de réussir à nouveau. Il n’y a pas de place au doute. »