Un nouveau départ. Le 16 août dernier, Galatasaray a obtenu le prêt de Steven Nzonzi pour une saison avec une option pour prolonger cette cession jusqu’en juin 2021. Après seulement une saison à l’AS Roma, l’international tricolore a donc pris la direction de la Turquie. Un choix totalement assumé qu’il avait évoqué quelques jours après l’officialisation de son arrivée. « L’équipe m’a beaucoup aidé à m’installer. Ici, nous sommes comme une famille. C’est une équipe de très haute qualité avec de grands joueurs. J’ai eu aucune difficulté à faire ce choix ». Quelques mois après ces déclarations, la situation du champion du monde 2018 s’est dégradée.

En effet, Galatasaray a publié un communiqué officiel le 13 décembre dans lequel il est annoncé que le footballeur âgé de 31 ans est mis à l’écart jusqu’à nouvel ordre. L’écurie turque a évoqué « une suspension disciplinaire pour son comportement lors de la dernière séance d’entraînement ». Après quinze rencontres jouées toutes compétitions confondues, on ne devrait plus revoir Steven Nzonzi porter le maillot de Galatasaray. En effet, le Français cherche une porte de sortie cet hiver. Et cela tombe bien, plusieurs écuries sont intéressées à l’idée de l’accueillir durant ce mercato.

Trois clubs chinois visent Nzonzi

L’Olympique Lyonnais, qui souhaite se renforcer dans l’entrejeu tout en apportant de l’impact physique et de l’expérience, a coché son nom. Son profil a été validé par l’entraîneur Rudi Gacia. En Angleterre, Everton suit aussi son cas. Une information que nous pouvons vous confirmer, même s’il faut préciser que recruter à ce poste n’est pas la priorité des Toffees actuellement. Toujours en Premier League, Arsenal garde aussi un œil sur lui nous a-t-on fait savoir. Les Gunners multiplient les pistes dans ce secteur de jeu, eux qui planchent aussi sur un prêt d’Adrien Rabiot comme évoqué sur notre site le 25 décembre.

Enfin, Steven Nzonzi attise également les convoitises en Chine d’après nos informations. Trois grosses écuries de Chinese Super League dont une de Shanghai sont séduites. D’ailleurs, deux sont passées à l’offensive et sont entrées en contact avec la Roma. Elles discutent très sérieusement avec elle. Une fois qu’elles se seront entendues avec la Louve, qui réclame 15 millions d’euros, elles pourront accélérer avec le milieu qu’elles aimeraient faire signer au plus vite. Il reste à savoir si le joueur sera sensible à ces approches ou s’il souhaite poursuivre en Europe. Affaire à suivre...