Dans la série des minots prometteurs formés à l’Olympique de Marseille et passés professionnels, Najib Ammari figure assurément en excellente position. L’élégant milieu de terrain a longtemps fait office de petit prodige phocéen mais, comme bon nombre de ses compères du centre, n’a jamais vraiment eu l’occasion de faire valoir ses qualités en équipe première. Alors, comme beaucoup de jeunes marseillais, le joueur de 21 ans a dû s’exiler pour exister.

C’est ainsi que le maître à jouer algérien a posé ses valises en Bulgarie cet été, du côté de Chernomoretz Burgas. Un pari réussi pour lui qui, depuis son arrivée, rayonne, à l’image de l’une de ses dernières prestations face au Botev Plovdiv. Avec à la clé pas moins de 7 buts et 5 passes décisives en l’espace de 20 matches, Ammari s’éclate au sein d’un championnat en plein essor, où les Français sont légions, et où certains clubs brillent en Europe, comme le Fk Ludogorest en Ligue Europa.

Des premiers mois réussis, qui rendent ambitieux le meneur de jeu, qui se verrait bien retrouver un championnat plus huppé : « Un retour en France est d’actualité », nous a-t-il ainsi confié. Et si l’Hexagone n’est pour l’heure pas forcément en vue, selon nos informations, des clubs turcs et italiens sont sur les rangs, tout comme le Top 4 du championnat bulgare. L’objectif est donc clair, profiter d’un retour au premier plan pour rêver plus grand avec, en toile de fond, un Mondial qui se profile à l’horizon et que le joueur se fixe comme objectif. Qui sait si Vahid Halilhodzic le suit de près...