82 secondes pour un carton rouge !

Les cartons rouges sont rarement salués par la critique, bien au contraire, puisqu’il oblige les coéquipiers du fautif à se démener en situation d’infériorité numérique durant une partie des quatre-vingt-dix minutes, au moins, que dure une rencontre de football. Mais celui dont il est question fait, d’une certaine manière, figure d’exception tant il pousse la situation à son paroxysme. En effet, le défenseur libanais de Cologne Youssef Mohamad a écopé d’un carton rouge après seulement 82 secondes de jeu, laissant ses partenaires à dix durant 88 minutes... Si Cologne s’est alors logiquement incliné 3-1 face au FC Kaiserslautern, après avoir pourtant mené 1-0 de la 8e à la 70e minute, Youssef Mohamad pourra au moins se targuer de détenir le record du carton rouge le plus rapide de l’histoire du Championnat d’Allemagne. Le précédent "record" était jusqu’ici détenu par l’Autrichien Andreas Ivanschitz (Mayence), qui avait vu rouge après 188 secondes de jeu, le 3 avril 2010 contre Nuremberg. Qui battra le nouveau lauréat ? Faites vos paris !

On ne rigole pas avec le ramadan...

On a beau être la vedette iranienne du football iranien, on n’a pas le droit de remettre en cause le mois sacré du ramadan, qui a débuté jeudi dernier en Iran. Ali Karimi l’a donc appris à ses dépens puisque, via un communiqué de presse, son club de Steel Azin FC a annoncé avoir « été obligé de mettre à la porte un de ses joueurs, Ali Karimi, parce qu’il s’était montré désobéissant et n’avait pas jeûné pendant le ramadan ». Également accusé d’avoir « insulté des cadres de la fédération et le responsable du club de Téhéran qui l’ont interrogé sur cet épisode », l’ancien joueur du Bayern Munich a démenti toutes ces accusations : « Je suis musulman et je crois aux questions religieuses ». Coïncidence ou pas, et alors qu’Ali Karimi s’était distingué en juin 2009 en portant un bracelet à la couleur du candidat malheureux à la présidentielle en Iran Mir Hossein Moussavi, son licenciement intervient peu de temps après avoir critiqué sur son site personnel le directeur club, Mostafa Ajorlou, également ancien responsable des Gardiens de la révolution...

Paul le Poulpe au service de Sa Majesté

Devenu une star planétaire en prédisant les résultats de tous les matches de l’équipe d’Allemagne et la victoire de l’Espagne en finale lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud, Paul le Poulpe voit sa carrière prendre un nouveau tournant. Le mollusque le plus célèbre vient en effet de rejoindre David Beckham, Rio Ferdinand, le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton, et les chanteurs Noel Gallagher et Sting au rang d’ambassadeur officiel pour la candidature de l’Angleterre à l’organisation du Mondial-2018. « Paul, qui a vu le jour en 2008 au centre Sea Life de Weymouth (sud de l’Angleterre), a nagé vers la boite Angleterre 2018 et est devenu un ambassadeur officiel pour la candidature durant le reste de la campagne », a annoncé le comité chargé de promouvoir la candidature anglaise. Une bien belle reconversion dont de nombreux footballeurs pourraient bien devenir jaloux...

Dans le même thème :

- Insolites : les perles de la semaine du 15 août