Depuis l’hiver dernier, la Chine est devenue l’une des places fortes du mercato. Les clubs de football de l’Empire du Milieu ont établi une stratégie claire, à savoir attirer des stars du ballon rond à coup de millions d’euros pour faire progresser son championnat local mais également développer la formation avec la création de 50 000 écoles de foot. Cet hiver, les écuries chinoises ont investi plus de 250 millions d’euros au total sur le mercato. Des joueurs comme Jackson Martinez, Ramires ou encore Alex Teixeira se sont envolés là-bas.

Un autre joueur lui aussi a été courtisé ces dernières semaines. Il s’agit du Brésilien Hulk. Le Shanghai SIPG a décidé de mettre le paquet sur l’ancien joueur du FC Porto qui évoluait au Zénit Saint-Pétersbourg ces dernières saisons. Le club chinois a offert au joueur sous contrat jusqu’en 2019 un confortable salaire de 20 millions d’euros par saison. Pour convaincre les Russes de lâcher leur star, les Chinois n’ont pas lésiné non plus sur les moyens puisqu’ils ont signé un chèque de 55,8 millions d’euros. Ce qui en fait le plus gros transfert de l’histoire en Chine.

« Le Zenit et le Shanghai SIPG ont conclu un accord pour le transfert du buteur brésilien. Le transfert s’élève à 55,8 M€ avec une option pour des bonus supplémentaires. Hulk avait rejoint les Bleu-et-Blanc en provenance du club portugais de Porto le 3 septembre 2012, pour 40 M€. Trois semaines seulement après son transfert, il inscrivait le premier de ses 77 buts au Zenit », indique le club russe sur son site officiel. Une page se tourne. Le compte en banque de Hulk, pour sa part, continue de se remplir...