Benfica a souvent le nez creux pour dénicher les futures pépites du football européen. Mais parfois ce n’est pas à Lisbonne qu’elles s’épanouissent, faute de place. C’est exactement ce qu’il se passe pour Luka Jovic, repéré et acheté à l’Etoile Rouge de Belgrade en janvier 2016, mais prêté en 2017 pour deux saisons à l’Eintracht Francfort, où il se révèle cette année. Auteur de 17 buts en Bundesliga et de 7 buts en Ligue Europa, l’attaquant âgé de 21 ans explose les compteurs et suscite la convoitise.

Du Real Madrid au Barça en passant par le Bayern Munich et le PSG, tous les cadors européens sont sur ses traces, alléchés par ses talents face au but et par son jeune âge. L’Eintracht Francfort peut se frotter les mains, puisqu’il dispose, de son côté, d’une option d’achat estimée entre 6 et 7 M€ auprès du Benfica Lisbonne. Le club allemand va donc évidemment la lever et attendre de voir ce que le mercato lui réserve, alors que le prix du joueur pourrait atteindre les 60 M€. Mais il semblerait que c’est déjà tout vu pour le Serbe.

Jovic veut rester à Francfort

Hier, le Frankfurter Rundschau expliquait que Jovic avait exprimé, en privé, son désir de rester au club. D’abord parce qu’il se sent bien à Francfort avec sa petite amie et son bébé né il y a quelques semaines. Ensuite parce qu’il s’entend bien avec ses coéquipiers. Enfin parce qu’il a la perspective de disputer la Ligue des Champions puisque l’Eintracht est actuellement 4e de Bundesliga (et donc qualifié pour la compétition européenne), avec 4 points d’avance sur le 5e.

Le père du joueur a confirmé cette envie à Bild aujourd’hui. « Luka est demandé. Le FC Barcelone en fait partie. Mais il n’est pas intéressé. Il ne sait pas s’il pourra jouer au football là-bas », a-t-il carrément lâché. « Il veut disputer la Ligue des Champions avec l’Eintracht et continuer là-bas ». Une sacrée nouvelle pour le club allemand, qui pourra donc compter sur son serial buteur une saison de plus. Tout comme il comptera sur son esprit de revanche pour affronter le Benfica Lisbonne, le club auquel il appartient encore, en quart de finale aller de la Ligue Europa.