Ce samedi, le Borussia Dortmund a connu une désillusion incroyable. Les Jaunes-et-Noir évoluaient, en Bundesliga, dans le derby de la Ruhr contre Schalke 04. En première période, les joueurs de Peter Bosz menaient quatre buts à zéro avant de sombrer dans le second acte et d’être rejoints dans les ultimes secondes par les joueurs de Domenico Tedesco, grâce à une quatrième réalisation signée Naldo (4-4). Inutile, donc, de dire que le coach du BvB est menacé.

En effet, il semble que l’ancien de l’Ajax Amsterdam ait beaucoup perdu de crédit après cette rencontre et s’il ne s’impose pas contre Leverkusen le week-end prochain, il pourrait être démis de ses fonctions. « L’objectif est la qualification directe pour la Ligue des Champions », a même déclaré Hans-Joachim Watzke, le grand patron du BvB, lors de la réunion des actionnaires de ce début de semaine, rapporte Bild, sachant que le club de Pierre-Emerik Aubameyang est aujourd’hui cinquième du championnat.

Armin Veh avant Julian Nagelsmann ?

Dès lors, si la mauvaise série se poursuit, les dirigeants du club allemand devront passer à l’action et se défaire du remplaçant de Thomas Tuchel, parti en fin d’année dernière. Mais il faudra trouver un remplaçant et Watzke a un plan. Il pense au jeune entraîneur d’Hoffenheim Julian Nagelsmann (30 ans). Sous contrat jusqu’en 2021, le technicien allemand pourrait se défaire de son contrat en 2019, grâce à une clause, explique la publication allemande.

Mais, il semble impossible que le BvB continue avec Bosz. Il faudra donc patienter avant de recruter Nagelsmann. Ainsi, le grand patron de Dortmund pense qu’il pourrait attirer Armin Veh (56 ans) pour jouer les pompiers de service et faire l’intérim jusqu’à l’arrivée de la nouvelle star des entraîneurs allemands. Veh a été champion d’Allemagne avec le VfB Stuttgart en 2007, mais il s’est fait virer de Francfort en 2016, après une terrible série de résultats. Si rien ne va à Dortmund, les dirigeants semblent savoir comment remonter la pente.