Les jours se suivent et se ressemblent en ce début d’année 2019. Hier, trois formations de Ligue 1 avaient pris la porte en 32es de finale de la Coupe de France. Nîmes, humilié à Lyon-Duchère (N1, 3-0), Montpellier, puni dans le final par l’Entente Sannois-St Gratien (N1, 1-0) et le SCO Angers, ridiculisé par l’Entente Sportive de Viry-Châtillon (R1, 1-0), club de division 6, dorénavant Petit Poucet de la compétition. Plus tôt dans l’après-midi, c’est l’Olympique de Marseille qui a un peu plus mis à mal la réputation de notre championnat de première division, en allant s’incliner 2 buts à 0 au stade Geoffroy-Guichard, face à Andrézieux, pensionnaire de National 2. À 17h15, six nouvelles rencontres étaient disputées sur les pelouses de France. Les Girondins de Bordeaux, l’AS Saint-Etienne, et le duo Toulouse-Nice qui s’affrontait, jouaient leur réputation.

Seul duel entre clubs de Ligue 1, Toulouse-Nice était l’occasion pour les Violets de débuter l’année comme ils l’avaient terminé (victoire 2-1 à Lille), au Stadium. Face à des Aiglons qui n’avaient pas enregistré le moindre succès en décembre (2D, 3N), les hommes d’Alain Casanova faisaient la différence dans le premier acte, grâce à un Max-Alain Gradel passeur, pour l’ouverture du score du jeune Bafode Diakite (1-0, 40e), puis buteur avant la pause (2-0, 45e+1). Très peu utilisé par Patrick Vieira cette saison, entré à la pause, Ihsan Sacko n’avait besoin que de deux minutes pour redonner espoir aux Aiglons (2-1, 48e). Alors que les deux formations avaient des opportunités, ce sont les Toulousains qui faisaient une nouvelle fois le break, grâce à Mathieu Dossevi, bien servi devant le but par... Max-Alain Gradel (3-1, 68e). Manu Garcia portait le coup de grâce en fin de match (4-1, 86e).

Noisy-le-Grand, club de D6, élimine le GFC Ajaccio !

Au Matmut Atantique, les Girondins de Bordeaux étaient aux prises avec Le Havre, club de milieu de tableau de Ligue 2. Après un premier acte sans but, ce sont les Normands qui trouvaient le chemin des filets, au terme d’une action confuse. Ebenezer Assifuah ajustait Costil devant le but (0-1, 48e). Dernier engagé de l’élite, l’AS Saint-Etienne ne laissait pas le temps à l’Olympique Strasbourg (R2), l’un des deux petits poucets de ces 32es de finale, de prendre ses marques à la Meinau. Rémy Cabella ouvrait le score dès la 3e minute, avant que Loïc Perrin ne porte le score à 2-0 six minutes plus tard. Au retour des vestiaires, Wahbi Khazri profitait de la naïveté strasbourgeoise pour corser l’addition (0-3, 46e), avant d’offrir le 4e but à Loïs Diony (0-4, 56e). Professionnelle jusqu’au bout, l’ASSE terminait le travail avec deux nouveaux buts de Kenny Rocha Santos (0-5, 83e) et Rémy Cabella (0-6, 86e).

Au stade Léo-Lagrange de Bonneuil-sur-Marne, Noisy-le-Grand, club dionysien de Régional 1, accueillait le GFC Ajaccio, 14e de Ligue 2, avec la ferme intention de s’offrir un club pro, au lendemain de l’exploit de Viry-Châtillon face à Angers. Mis en orbite par un but contre son camp du défenseur ajaccien Baye Mayoro N’Doye (1-0, 4e), les Noiséens se faisaient reprendre par Jérémy Blayac au quart d’heure de jeu (1-1, 16e). L’expulsion d’Ousseynou Ba pour un tacle en position de dernier défenseur devant sa surface offrait l’opportunité à Salim Issaad de redonner l’avantage à Noisy-le-Grand (2-1, 43e). Un avantage définitif et un nouvel exploit pour un club francilien ! La Région Ile-de-France compte trois représentants en 1/16es, avec l’Entente Sannois-St Gratien (N1), l’Entente Sportive Viry-Châtillon (R1) et Noisy-le-Grand FC (R1), avant la rencontre du PSG, ce soir, à Pontivy (20h45).

Vitré vient à bout de Longeau, aux tirs au but

Dans les deux dernières rencontres du milieu d’après-midi, Saint-Pryvé Saint-Hilaire (N2) accueillait Aurillac (N3) et l’autre petit poucet, Longueau (R2), recevait Vitré (N2). Club de la banlieue orléanaise, le Saint-Pryvé Saint-Hilaire Football Club faisait respecter la hiérarchie, grâce à son buteur ivoirien Fabrice Seidou, auteur d’un doublé dans le premier acte. Score final 3-1 pour les locaux, qui pourraient retrouver le voisin l’USO, tombeur de l’Aiglon du Lamentin, en 1/16es de finale. À Amiens, les Picards de l’Étoile Sportive des Cheminots de Longueau parvenaient à emmener leurs adversaires en prolongations (0-0), avant d’arracher une séance de tirs au but qu’ils n’auront pas réussi à maîtriser. Les Bretons s’imposaient 4 tirs au but à 1 et rejoignaient l’EN Avant de Guingamp et le Stade Rennais au tour suivant.

Les résultats des rencontres de 17h15 :

- Bordeaux (L1) 0 - 1 Le Havre (L2) : Assifuah (48e) pour le Havre.

- Longueau (R2) 0 - 0 (1-4 t.a.b) Vitré (N2)

- Noisy-le-Grand (R1) 2 - 1 GFC Ajaccio (L2) : Ndoye (4e, c.s.c), Issaad (43e) pour Noisy-le-Grand ; Blayac (16e) pour le GFC Ajaccio.

- Olympique Strasbourg (R2) 0 - 6 Saint-Etienne (L1) : Cabella (3e, 86e), Perrin (9e), Khazri (46e), Diony (56e), Rocha Santos (83e) pour Saint-Etienne.

- Saint-Pryvé Saint-Hilaire FC (N2) 3 - 1 Aurillac (N3) : Seidou (2e, 31e) pour Saint-Pryvé Saint-Hilaire ; Jamin (14e) pour Aurillac.

- Toulouse (L1) 4 - 1 Nice (L1) : Diakite (40e), Gradel (45e+1), Dossevi (68e), Garcia (86e) pour Toulouse ; I.Sacko (48e) pour Nice.