Le grand rendez-vous approche. Dans quelques jours, les Bleus de Didier Deschamps tenteront de battre la Croatie en finale du Mondial 2018 au stade Loujniki de Moscou pour remporter la deuxième Coupe du Monde de l’histoire de l’équipe de France. Une équipe croate qui sort d’ailleurs d’une nouvelle victoire en prolongation face à l’Angleterre (2-1) après avoir déjà éliminé la Russie et le Danemark aux tirs au but. Un véritable marathon donc pour la formation de Zlatko Dalic qui aura pour objectif de remporter sa première étoile.

Avant cette finale, Kylian Mbappé a été interrogé par la Fédération française de football (FFF) sur cet adversaire. Et justement, le joueur du Paris Saint-Germain a évoqué la phase finale de la Croatie, et pense que ça peut être une force : « ils ont été impressionnants en poules où ils ont gagné leurs trois matches. Ils ont notamment explosé l’Argentine mais au-delà, ils ont battu le Nigeria aussi et l’Islande. Après, en élimination directe, ils ont eu un peu plus de mal mais on sentait toujours une maîtrise quand même. Contre la Russie, ils souffrent mais on sent qu’ils maîtrisent leur sujet. Ils gagnent aux tirs au but mais ça montre qu’il ont des « cojones » comme on dit et qu’ils sont prêts à tous les scénarios pour pouvoir gagner. »

Un effectif de qualité

Si la Croatie a bataillé pour arriver en finale de cette Coupe du monde, l’équipe dirigée par Zlatko Dalic dispose de nombreuses individualités que l’ancien Monégasque connaît bien. « Je connais quasiment tous les joueurs. C’est une équipe qui joue avec beaucoup d’intensité, qui peut répondre à l’impact physique, qui a une grosse qualité technique que ce soit les Rakitic, Modric, même sur les côtés, les Perisic, devant les Mandzukic, tout ça. C’est une équipe aussi solide défensivement, qui a quelques failles aussi mais qui prône le beau jeu. C’est une équipe qui joue, qui va de l’avant », a rajouté le natif de Bondy. Le danger pourrait donc venir de partout à en croire Mbappé. Le joueur de 19 ans en a d’ailleurs profité pour évoquer le côté mental de cette formation.

« Même quand on pense qu’elle va perdre ou va craquer, ils ont toujours les ressources mentales pour revenir. Donc c’est une équipe qu’il ne faut pas négliger, qu’il faudra respecter et bien sûr qu’il faudra battre. (...) C’est une équipe qui ne lâche rien, mais je pense que nous aussi. C’est une équipe similaire à la nôtre au niveau de l’état d’esprit, donc ça va être intéressant de se juger sur ce genre d’équipes. » Un duel très intéressant donc entre deux équipes qui se ressemblent. Et comme l’a expliqué l’international français, « c’est du 50-50 parce que c’est une finale. » Il ne reste plus qu’à gagner pour faire chavirer le peuple tricolore.