La deuxième journée de la phase de groupe de la Coupe du Monde s’est conclue hier soir à 22h00 avec le résultat de la rencontre entre la Colombie et la Pologne (3-0). Voici les onze qui ont fait cette deuxième journée.

- Keylor Navas (Costa Rica) : bien que son pays se soit incliné sur le score de deux buts à zéro contre le Brésil, le portier du Real Madrid a été un véritable aimant à ballon tout au long de ce match. Il a réussi, par d’excellentes performances, à repousser l’inévitable, jusqu’au temps additionnel.

- Santiago Arias (Colombie) : le côté droit de la Colombie a fait beaucoup de mal à la Pologne puisque les trois buts des Cafeteros sont venus de ce côté droit. Santiago Arias, le latéral a été très présent pour combiner avec Juan Cuadrado et surtout a très bien tenu défensivement devant Piotr Zielinski, qui est probablement le meilleur joueur, techniquement, de la Pologne.

- John Stones (Angleterre) : la défense de l’Angleterre n’a pas vraiment souffert devant le Panama bien qu’elle ait encaissé un but. Ce qui est à noter surtout, pour John Stones, c’est qu’il a scoré à deux reprises. Il a tout d’abord marqué sur un corner avant de terminer de près suite à une incroyable combinaison des Three Lions sur un coup franc plein axe.

- Yerri Mina (Colombie) : avec John Stones, il formerait une charnière centrale très rugueuse, mais surtout absolument folle sur coups de pied arrêtés qu’ils soient offensifs ou défensifs. C’est lui qui a ouvert la marque contre la Pologne, mais il a surtout muselé extrêmement bien Robert Lewandowski avec Davinson Sanchez, ne laissant au Polonais que les miettes.

- Youssouf Sabaly (Sénégal) : les Lions de la Teranga ont longtemps espéré l’emporter face à de valeureux Japonais. Si ce fut le cas, c’est en grande partie grâce à la performance du latéral bordelais Youssouf Sabaly. Il est impliqué sur les deux réalisations de sa sélection nationale. Il centre fort sur le but de Sadio Mané et il envoie un bon ballon sur celui de Wague même si la balle est légèrement déviée par Mbaye Niang.

- N’Golo Kanté (France) : les Tricolores s’attirent les foudres, enfin, pas tous les joueurs. S’il en est un qui est réellement à son niveau depuis le début de la compétition, c’est bien N’Golo Kanté. Contre le Pérou, le milieu de terrain de Chelsea était au four et au moulin, récupérant un nombre de ballons incalculable et en amorçant de nombreuses offensives des Bleus.

- Luka Modric (Croatie) : le Merengue a été absolument fabuleux contre l’Argentine. Outre son but qu’il marque d’une frappe lointaine, il a délivré des amours de passes pour ses coéquipiers et il s’est comporté comme un capitaine. Il suffisait de voir sa réaction lorsque Nicolas Otamendi a envoyé le ballon dans la tête d’Ivan Rakitic qui était au sol. Probablement le meilleur milieu de terrain de ce début de Mondial.

- Toni Kroos (Allemagne) : il a montré deux visages lors de la rencontre face à la Suède. Fautif sur l’ouverture du score d’Ola Toivonen, Toni Kroos s’est bien rattrapé en offrant la victoire à ses coéquipiers dans les ultimes secondes de la rencontre d’un sublime coup franc. Il a su se faire entendre quand Hummels lui ordonnait de centrer et que Marco Reus n’était pas convaincu par la tentative du Madrilène.

- Eden Hazard (Belgique) : la Belgique a totalement déroulé face à une équipe de Tunisie qui a été loin de refuser le jeu (5-2). Par conséquent, Eden Hazard s’est régalé des espaces. Le Diable Rouge s’est offert un joli doublé et a été le personnage central de la victoire des hommes de Martinez. Il a aussi bien aidé ses attaquants avec des décalages très bien sentis.

- Harry Kane (Angleterre) : décidément, Harry Kane est abonné aux équipes types. Déjà présent dans celle du premier tour, le Spur récidive pour la deuxième journée. Contre le Panama, il a inscrit un triplé. Deux buts pleins de sang froid sur penalty et un but du talon totalement involontaire. Lui s’en moque de la manière et il caracole en tête du classement des buteurs de la compétition avec cinq buts.

- Romelu Lukaku (Belgique) : autre Belge à s’être distingué, il s’est aussi offert un joli doublé. Quatre buts, deux matches, telles sont les statistiques de l’attaquant de Manchester United, qui était le deuxième joueur à mettre deux doublés dès les premiers tous depuis 1974 et le Polonais Grzegorz Lato. Touché à la cheville, il a dû laisser sa place avant l’heure de jeu. Il devrait toutefois être apte pour la suite de la compétition.