Quatre ans après son cauchemar contre l’Allemagne (0-1) en finale du Mondial brésilien, l’Argentine arrive en Russie avec un esprit de revanche. La formation dirigée par Jorge Sampaoli espère bien aller aussi loin cette année et même faire mieux. Bien armée autour de Lionel Messi, l’Albiceleste fait partie des favoris de la compétition. Face à la Croatie, l’Islande et le Nigéria dans le groupe D, les Argentins ne devraient pas être inquiétés mais seront suivis de près.

Un parcours éliminatoire très stressant

Que ce fut dur ! Dans la zone Amérique du Sud, l’Argentine a en effet obtenu son billet pour la Russie lors de la dernière journée, grâce à un ultime succès face à l’Équateur et un triplé de Lionel Messi (3-1). Car avant, les hommes de Jorge Sampaoli n’ont pas réussi à prendre le large. Après une défaite et deux nuls, les Argentins ont attendu la quatrième journée pour goûter à la victoire contre la Colombie (1-0), puis face au Chili (2-1), à la Bolivie (2-0) et l’Uruguay (1-0).

Mais suite à ses quatre succès de rang, l’Albiceleste n’a enregistré que deux victoires sur ses dix prochains matches. De quoi inquiéter le peuple argentin en remettant en question une participation au Mondial. L’homme en forme Lionel Messi s’est ensuite chargé du reste pour sauver les siens.

Jorge Sampaoli, une arrivée bénéfique

Suite à son arrivée sur le banc de l’Argentine en juin 2017 après une bonne saison du côté du FC Séville (4e de Liga), Jorge Sampaoli a commencé très fort avec des victoires contre le Brésil (1-0) et le Singapour (6-0) lors de matches amicaux. Et lors des quatre derniers matches des éliminatoires pour ce Mondial, le sélectionneur argentin n’a pas perdu une seule fois, puisque l’Albiceleste a réalisé trois nuls et une victoire sous sa direction. Le technicien de 58 ans passera donc son premier gros test en Russie, un an après avoir fait ses débuts.

Une attaque de feu, une défense fragile

Sur le secteur offensif, nul doute, l’Argentine est très bien armée. L’Albiceleste, avec des éléments comme Lionel Messi, Angel Di Maria, Paulo Dybala et Gonzalo Higuain entre autres, a toutes les cartes en main pour trouver le chemin des filets en Russie. L’attaque argentine devrait donc être une des plus dangereuses lors de cette Coupe du monde, même si la cohésion n’est pas toujours au rendez-vous entre les stars.

Le doute est beaucoup plus permis derrière. Avec des Nicolas Otamendi, Marcos Rojo ou encore Federico Fazio, la sélection de Jorge Sampaoli pourrait ne pas avoir tant de souci, et pourtant. La dernière sortie a de quoi inquiéter. Face à l’Espagne en match amical le 27 mars dernier, les Argentins avaient en effet pris l’eau, encaissant pas moins de six buts... L’arrière-garde composée de Bustos, Otamendi, Rojo et Tagliafico n’avait rien pu faire face à l’armada espagnole. Alors la question se pose réellement : face à des nations moins renommées, l’Argentine devrait s’en sortir, mais contre les favoris, va-t-elle réussir à l’emporter ? Réponse en Russie.

Le joueur-clé : Lionel Messi

Bien entendu, Lionel Messi, qui n’a encore jamais remporté le moindre titre avec la sélection A, sera l’homme à suivre lors de cette Coupe du monde. L’attaquant du FC Barcelone, capitaine de l’Albiceleste, est toujours aussi décisif. Auteur de 45 buts en 53 matches toutes compétitions cette saison avec le club catalan, « La Pulga » en avait aussi gardé de côté pour sa sélection. Meilleur buteur argentin lors de ces éliminatoires avec 7 réalisations, le joueur de 30 ans a porté l’Argentine et a même qualifié son équipe avec son triplé lors de l’ultime rencontre.

La liste des 23

- Gardiens de but : Wilfredo Caballero (Chelsea, ANG), Franco Armani (River Plate, ARG), Nahuel Guzman (Tigres UANL, MEX)

- Défenseurs : Nicolás Otamendi (Manchester City, ANG), Federico Fazio (AS Roma, ITA), Marcos Rojo (Manchester United, ANG), Nicolas Tagliafico (Ajax Amsterdam, HOL), Christian Ansaldi (Torino, ITA), Gabriel Mercado (FC Seville, ESP)

- Milieux de terrain : Marcos Acuña (Sporting, POR), Eduardo Salvio (Benfica, POR), Javier Mascherano (Heibei CFFC, CHI), Lucas Biglia (AC Milan, ITA), Ever Banega (FC Séville, ESP), Giovani Lo Celso (PSG, FRA), Manuel Lanzini (West Ham, ANG), Maximiliano Meza (Independiente, ARG), Angel Di Maria (PSG, FRA)

- Attaquants : Paulo Dybala (Juventus Turin, ITA), Sergio Agüero (Manchester City, ANG), Gonzalo Higuain (Juventus Turin, ITA), Lionel Messi (FC Barcelone, ESP), Cristian Pavon (Boca Juniors, ARG).

Le maillot domicile

Le maillot extérieur

Le programme de l’Argentine dans le groupe D

- Argentine - Islande, 16 juin à 15h sur beIN Sports
- Argentine - Croatie, 21 juin à 21h sur TF1 et beIN Sports
- Nigeria - Argentine, 26 juin à 21h sur beIN Sports